Chargement des breaking news...
Banques et Finances

Services financiers : Le Cameroun vise un taux de couverture de 65% de la population adulte en 2025

Lors du lancement de la Stratégie Nationale de la finance inclusive, le 21 février 2023 à Yaoundé, le gouvernement camerounais a réaffirmé son engagement à favoriser l’inclusion financière, afin d’atteindre un taux de couverture de 65%, permettant ainsi l’accès des jeunes, femmes et paysans aux services financiers.

Publiée mercredi 22 février 2023 à 10:20:00Modifiée mercredi 22 février 2023 à 10:20:47Temps de lecture 2 minPar EcoMatin

Cérémonie de présentation de la SNFI à Yaoundé

Élaborée avec les concours des partenaires au développement(PNUD, AFD), institutions nationales et régionales de contrôle et de régulation (CNEF, BEAC, COBAC, ART…) ainsi que la société civile, la nouvelle Stratégie Nationale de la Finance Inclusive(SNFI) de l’État du Cameroun se propose d’assurer « l’accès et l’utilisation d’une gamme diversifiée de produits et services financiers adaptés et à coût abordable à 65% de la population adulte au Cameroun, avec un accent particulier sur les populations rurales, les femmes et les jeunes, les groupements socialement vulnérables et les micro, petites et moyennes entreprises » précise le Ministre des Finances Louis Paul Motaze. Le membre du gouvernement a présenté ce 21 février à Yaoundé la nouvelle boussole d’inclusion financière qui va couvrir la période 2023-2025. Elle remplace celle de 2014 jugée obsolète par les pouvoirs publics.

Lire aussi : Inclusion financière : pourquoi les Camerounais évitent les banques et les assurances

Pour accroître le niveau et la qualité de l’accès aux services financiers au Cameroun, la SNIF a été articulée sur 6 axes stratégiques : l’amélioration de la qualité, de la disponibilité et de l’accessibilité de l’offre des produits et services financiers ; la facilitation de l’accès aux financements en faveur des chaînes de valeurs ; la promotion de l’innovation et e la finance numérique ; la promotion et le développement de la finance islamique ; la promotion de l’éducation financière et de l’éducation des consommateurs ; l’amélioration du cadre règlementaire et fiscal. 

Lire aussi : AFIS 2022 : la Société financière internationale se dit disposée à renforcer le rôle du secteur privé dans la transformation des économies africaines

Pour les autorités, cette stratégie contribuera, à grande échelle, à la réduction de la pauvreté et au renforcement de la croissance économique du pays. « La SNFI 2023-2027 découle donc de la SND30 et le gouvernement en fait un facteur essentiel de croissance et de réduction de la pauvreté. Cette stratégie se veut être un référentiel fédérateur de réduction de la pauvreté. Elle s’adresse à l’ensemble de la population du Cameroun touchée par l’exclusion financière, mais privilégie des segments clés plus vulnérables et plus exclus financièrement » renseigne le ministre des finances.  

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner