Banques et FinanceBanques et Finances
A la Une

SG Cameroun sacré meilleur Spécialiste des Valeurs du Trésor au Cameroun

La filiale du groupe Société Générale décroche la première place au regard de sa participation aux séances d’adjudication ainsi que l’animation du marché secondaire.

 « Depuis 2010, le Cameroun n’a raté aucune échéance de remboursement sur les marchés des capitaux». C’est l’un des arguments évoqué le 09 février dernier par Louis Paul Motaze, le ministre des Finances, pour soutenir l’opération de charme lancée auprès des acteurs du marché des capitaux du Cameroun et de l’Afrique centrale, dans le cadre de la présentation solennelle du programme de financement de l’Etat du Cameroun pour l’exercice 2021. Programme adossé sur un calendrier d’émission de titres publics du trésor d’un montant de 350 milliards de FCFA, conformément à la loi de finances 2021.

Lire aussi : Le Cameroun va tenter de lever 350 milliards en 2021 sur le marché des titres publics de la Beac

Face au membre du gouvernement, les Spécialistes en Valeurs du Trésor (SVT) nationaux et internationaux. Il s’agit principalement des banques, établissements de microfinances, compagnies d’assurances, et des personnes physiques ou morales. Avec officiellement 21 SVT agréés par le ministère des finances, c’est depuis 2011 que l’Etat du Cameroun effectue des interventions de trésor public sur le marché monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac). Pour l’exercice 2020, les spécialistes en valeurs du trésor ont de nouveau répondu aux émissions de titres publics du Cameroun. La rencontre de Douala a ainsi été l’occasion pour le Minfi de décerner des distinctions aux animateurs de ce marché. L’exercice budgétaire 2020 s’est par conséquent soldé par le sacre de la Société Générale Cameroun (SGC). Elle remporte la palme d’or de «Meilleur spécialiste local en valeurs du trésor». Avec 127 milliards de FCFA de valeurs de souscription obtenues en 2020, et un volume équivalent à 35,60 points en 2019, la SGC détrône Ecobank Cameroun. Elle reprend, par ce classement, son rang de 2018. En seconde position, la Banque internationale du Cameroun pour l’Epargne et le Crédit (Bicec): 27,35 points de valeurs de souscription. Progressant d’un rang par rapport à l’année 2019 sanctionnée par une enveloppe de souscriptions de 116 milliards de FCFA. Premier en 2019, Ecobank Cameroun termine l’exercice budgétaire imparti avec 22,61 points (127 milliards de FCFA en 2019). Afriland First Bank et la Société Commerciale de Banque (SCB) clôturent aux 4ème et 5ème rangs, avec respectivement 19,95 et 19,16 points.

 Boom des souscriptions de particuliers

Les 5 récipiendaires ont été évalués sur plusieurs critères: participation aux séances de concertation mensuelle entre le ministre des Finances et les spécialistes en valeurs du trésor, participation aux séances d’adjudication, participation aux marchés principaux et secondaires des titres publics etc. Louis Paul Motaze recense quelques avantages favorisant l’engouement des SVT pour les titres publics du trésor: «les intérêts sur les Bons du trésor assimilables sont précomptés et réservés d’avance aux souscripteurs des titres, les obligations du trésor produisent des intérêts annuels payés chaque année à la date de la valeur, les intérêts servis sur les Bons du trésor assimilables et les obligations du trésor sont exonérés de tout impôts au Cameroun pour les souscripteurs résidents et non-résidents, les Bons du trésor assimilables et les Obligations du trésor assimilables sont des instruments de placement et de diversification de portefeuille». La distinction de la «Meilleure progression en valeurs de souscription» a été décernée à la Commercial Bank of Cameroon (CBC).

Lire aussi : Société Générale Cameroun accompagne la jeunesse à travers le PEA-JEUNES

L’Union Gabonaise de Banque (UGB) reçoit le prix de la «Meilleure SVT étrangère». Les animateurs des marchés principaux et secondaires des titres publics ont intervenu en 2020 pour un montant total de 360,71 milliards de FCFA d’Obligations du Trésor Assimilables (OTA) et 413,92 milliards de FCFA de Bons du Trésor Assimilables (BTA) dans la zone Cemac (Communauté des Etats de l’Afrique centrale). Le marché de la Cemac est d’ailleurs en pleine dynamisation. D’après un responsable autorisé de la banque centrale sous régionale, les ressources levées de novembre 2011 à janvier 2020, sont passées de 51 milliards de FCFA à 3323 milliards de FCFA. On note également une évolution notable en termes de volume de souscriptions. Par ailleurs, le marché sous régional des titres révèle de plus en plus un intérêt de souscriptions provenant des particuliers. Depuis 2011, 18 milliards de FCFA ont été souscrits par des personnes physiques, alors que les banques et autres SVT s’arrogent 84% des souscriptions. Dans ce lot, 2000 milliards de FCFA de Bons du Trésor Assimilables ont été émis en 10 ans par le Cameroun.

Lire aussi : Financement des PME : Société Générale Cameroun ouvre une ligne de crédit de 25 milliards

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page