A la UneBusiness

Siège du Ngondo : la Smid récupère le projet de 6,5 milliards de FCFA

Face à l'incapacité de l'assemblée traditionnelle du peuple Sawa à verser leur quote-part à hauteur de 1,5 milliard de FCFA, les responsables de la Société métropolitaine d'investissement de Douala (Smid) envisagent combler ce vide financier, et placer la future "Maison de la culture Sawa" sous administration provisoire.

Après quelques mois d’absence, Sa Majesté Salomon Madiba Songue, le président en exercice du Ngond’a Sawa a également retrouvé son siège. Ce passage à vide est la conséquence de la tenue d’une assemblée générale extraordinaire de l’auguste regroupement traditionnel du peuple Sawa. Trois points essentiels ont été abordés par les chefs supérieurs des cantons lors de ces assisses. Notamment, le bilan financier 2018, le plan d’action 2019 de Sa Majesté Salomon Madiba Songue et le vote du budget 2019. Deux autres sujets se sont invités à cette occasion. Les querelles intestines au sein du Ngond’a Sawa et le chantier de construction de la Maison de la culture Sawa, le futur siège de l’assemblée traditionnelle. Les travaux auront duré plus de quatre heures. Après l’approbation du compte de gestion 2018.


>> Lire aussi – Nomination : Hombeline Mathon Epse Epee, directeur général de la Smid


Principal point chaud de l’assemblée générale du Ngondo, le chantier de construction du siège du Ngondo. D’après, Pamphile Yobe, le Secrétaire général du Ngond’a Sawa,  » les travaux avancent plutôt bien« , arguant une récente visite d’évaluation effectuée sur le site. Pourtant, le Ngondo peine à mobiliser sa côte part qui s’élève à 1.5 00.000.000 de FCFA dans un budget total de 6,5 milliards de FCFA. Sur initiative de Fritz Ntone Ntone, élite Sawa, délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (Cud), un appel de fonds a été lancé le 4 mai 2019, avec un bilan mitigé. Seulement 6 millions de Fcfa ont été collectés lors de cette opération. On évalue par ailleurs les promesses de dons à près de 15 millions de Fcfa. A noter, l’homme d’affaires Pascal Monkam a offert en cash, une enveloppe de 1.000.000 de Fcfa sur 10.000.000 promis. La polémique enfle sur la capacité de l’assemblée traditionnelle Sawa à honorer sa quote-part financière. De bonnes sources, une solution alternative est à l’étude au sein de la Smid.


>> Lire aussi – SMID: les premiers travaux déjà lancés


Ces assises ont vu le budget 2019 du Ngondo adopté à 225.700.000 FCFA. Avec des apports prévisionnels de la Cud à hauteur de 30.000.000 de FCFA, et de l’entreprise Dangote Cement Cameroon à concurrence 15.000.000 de FCFA. Budget qui permettra à Salomon Madiba Songue de dérouler son programme d’action. Le président en exercice du Ngondo prévoit lors de son mandat faire du Ngondo, « un Ngondo de tradition« , consacrant le retour aux sources, et un  » Ngondo festif et d’investissement « . Egalement envisagée, la création de la « Ngondo Fondation« .

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page