A la UneBusiness

Smid : l’équipe dirigeante installée

La Société Métropolitaine d'Investissement de Douala (Smid) a tenu le 27 juin 2019, son 3ème conseil d'administration ordinaire, sous la présidence du Dr. Fritz Ntone Ntone, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (Cud), président dudit.

C’était le 13 février 2019, à l’issue du conseil d’administration élargi aux comités spécialises, les responsables des organes dirigeants de la Société Métropolitaine d’Investissement de Douala (Smid) avaient unanimement été désignés. Les personnalités retenues avaient été sélectionnées à l’issue d’un appel d’offres international et 1357 candidatures avaient été enregistrées pour les postes de directeur général, de directeur administratif et financier, directeur de la promotion du marketing et des relations publiques, ainsi que pour la responsabilité de directeur de la production et de l’exploitation. Le choix sera finalement porté sur quatre personnalités «ayant le profil de l’emploi», a-t-on récemment appris. Après le choix du conseil d’administration, s’est ouverte la phase des pourparlers entre la Smid et les potentiels responsables. Une phase décisive au cours de laquelle se règlent les derniers détails juridiques, financiers, techniques et sociaux.
De sources proches du dossier, aucune éventualité n’était écartée. Éventualité pouvant même aller jusqu’à la dénonciation des responsables désignés lors du conseil d’administration du 13 février 2019. Ralph Pout, Liliane Mbog Binyet, Bernardi Leutcheu et Cyrille Mammikouam, respectivement directeur général, directeur de la promotion, du Marketing et des relations publiques, directeur administratif et financier et directeur de la production et de l’exploitation ont finalement été officiellement installés lors d’un conseil d’administration ordinaire, sous la présidence du Dr. Fritz Ntone Ntone, le président du conseil d’administration de la Smid. Seuls Liliane Mbog Binyet et Bernardi Leutcheu auront trouvé un consensus avec la Smid.


>> Lire aussi – Siège du Ngondo : la Smid récupère le projet de 6,5 milliards de FCFA


Leur installation marque ainsi le lancement officiel des activités de la Smid après l’assemblée générale constitutive tenue le 17 août 2018, suivi immédiatement du premier conseil d’administration. Quatre projets pilotes figurent dans le portefeuille de la nouvelle entité: Le projet de réhabilitation du marché New-Déido pour une enveloppe de 5.152.323 FCFA, dont un montant de 1.781.317 FCFA financé par la Smid, celui de construction du marché de Bonamoussadi à hauteur de 10.130.000 FCFA, avec une participation des fonds Smid évaluée à 4.887.092 FCFA, la construction d’une forêt urbaine et un centre de loisirs à la Besseke, pour un budget de 2.238.980 FCFA, dont 1.711.184 FCFA, sous financement Smid. Soit un total projeté de 16.421.303 FCFA pour une participation Smid de l’ordre de 8.379.593 FCFA. D’autres projets sont également envisagés à terme, notamment l’édification d’un centre de conférence international qui coûtera 15 milliards de FCFA ou encore l’aménagement de Ndokoti et Yassa en centres secondaires urbains à raison de 80 et 58 milliards de FCFA respectivement.


>> Lire aussi – SMID: les premiers travaux déjà lancés


Ralph Pout aura la délicate mission de « finaliser la création de l’entreprise, d’en définir la stratégie et encadrer les différentes ressources financières, humaines et techniques». Mais également, d’assurer la gestion et la coordination opérationnelle à travers la mise en place d’un plan stratégique, la gestion avec les instances décisionnaires. Liliane Mbog Binyet, Bernardi Leutcheu et Cyrille Mammikouam sont respectivement chargés de « l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie marketing et de communication en adéquation avec la vision de l’entreprise, la gestion de l’image et la réputation de l’entreprise, l’encadrement de l’équipe », etc. La Smid S.A est dotée d’un capital de 3,5 milliards de FCFA dégagés suite à un appel public à l’épargne sanctionné par une levée de fonds de 5,04 milliards de FCFA, sur 10 milliards de FCFA escomptés. Le taux de rentabilité interne de la Smid culmine à 17,7% pour un délai de récupération de 6,5 ans.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!