Banques et Finances

Société Générale va-t-elle passer aux mains de l’Italien UniCredit ?

La maison-mère de la filiale  Société Générale Cameroun et le géant bancaire italien UniCredit refusent de commenter une information évoquant une possible fusion.

La Française Société Générale, maison-mère de Société Générale Cameroun, est-elle en négociation avec l’Italien Uni Crédit pour une possible fusion ? Les deux banques ne veulent pas commenter pour l’instant cette information. Mais la presse étrangère croit savoir « des négociations entre les deux banques en vue d’une éventuelle fusion ou acquisition se poursuivent »

Le quotidien italien MF ajoute qu’UniCredit travaille avec des consultants réputés, dont Daniel Bouton de Rothschild, ancien président de la Société générale, qui a démissionné en 2009 à la suite de l’affaire Kerviel après avoir dirigé la banque pendant dix ans. L’administrateur délégué d’UniCredit, Jean-Pierre Mustier, est également un ancien dirigeant de la Société générale et sa nomination à la tête de la banque italienne en 2016 a relancé les spéculations autour d’un rapprochement entre les deux établissements. En juin, le Financial Times a rapporté qu’UniCredit envisageait une fusion avec sa rivale française tout en ajoutant que l’instabilité politique en Italie avait retardé le projet.

Interrogé en août sur d’éventuels projets d’acquisitions, Jean-Pierre Mustier a dit que le plan stratégique de la banque jusqu’en 2019 était focalisé sur la croissance organique mais que le prochain plan pourrait inclure la croissance externe. « L’Europe a besoin de banques paneuropéennes fortes et nous avons l’intention d’être un gagnant paneuropéen», a-t-il dit. Vers 12h00 GMT, l’action Société Générale prend 1,3% et UniCredit 1,1% tandis que l’indice bancaire européen, orienté en hausse depuis l’ouverture des marchés en Europe, progresse de 0,4%

Démenti Selon le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, « il n’y a rien sur la table à l’heure actuelle » entre Société Générale et UniCredit, en marge d’une réunion avec ses homologues européens à Vienne.

Interrogé le samedi 8 septembre 2018 sur l’hypothèse d’un rapprochement, le président d’UniCredit a déclaré que le groupe italien évaluerait les différentes éventualités dans le cadre de son futur plan stratégique, l’année prochaine. « Notre stratégie actuelle est fondée sur la croissance interne », a encore répondu Fabrizio Saccomanni à la presse lors du forum économique Ambrosetti. « Nous allons bâtir un nouveau plan stratégique en 2019 et nous évaluerons alors toutes les options possibles », a-t-il ajouté

Quoi qu’il en soit, les jours à venir vont apporter plus de clarifications. Car une éventuelle fusion Société générale, maison-mère, avec un nouveau repreneur aura forcément des répercussions dans les filiales  en générale et au Cameroun en particulier.

Poids de la banque

Société Générale Cameroun (SGC) a été désignée au mois de février 2017 pour la 5ème fois « Meilleure Banque au Cameroun » et pour la deuxième fois consécutive « Meilleure banque d’investissement au Cameroun » en 2016, par le magazine Emea Finance. Et pour cause, relève le magazine, une entreprise sur cinq au Cameroun est financée  par cette banque.

Le bimestriel dédié à la communauté financière précise que, SGC est engagée aux côtés de plus de 195 000 clients dont plus de 6000 entreprises. « Société Générale Cameroun est leader sur le marché des entreprises grâce à ses solutions d’affacturage  et de Cash management qui lui permettent de traiter de manière électronique les transactions des entreprises », explique Emea (Europe, Middle East & Africa) Finance. Pour qui, cette banque est aujourd’hui leader sur le marché du crédit-bail, d’une valeur de plus de 125 milliards de FCFA, avec 45% de parts de marché. Ceci devant Alios-Finance et Africa Leasing Compagny qui se partagent pratiquement à parts égales le reste dudit marché.

Enfin, indique le magazine, SGC a également confirmé  au cours de l’année 2016 son statut de banque intégrée à l’économie camerounaise aux côtés de l’Etat en étant co-chef de fi le du 4ème emprunt obligataire qui avait pour mission de mobiliser la somme de 150 milliard de FCF.

La Rédaction EcoMatin

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!