A la UneConjoncture

Société métropolitaine d’investissement de Douala: bataille pour le poste de Directeur Général

Un appel d'offre international a été lancé par le conseil d'administration de la société métropolitaine d'investissement de Douala pour le très convoité poste de Directeur général de la toute première société urbaine de gestion patrimoniale du Cameroun. Egalement très convoités, la Direction des projets, la Direction administrative, financière et du contentieux ou encore la Direction des stratégies.

Plusieurs projets sont déjà inscrits dans le portefeuille de la Smid, la Société métropolitaine d’investissement de Douala: réhabilitation du marché de New Deido pour un montant de 6 milliards de FCFA, construction du marché de Bonamoussadi à hauteur de  8 milliards de FCFA, édification d’un centre de conférence international qui coûtera 15 milliards de FCFA ou encore l’aménagement de Ndokoti et Yassa en centres secondaires urbains à raison de 80 et 58 milliards de FCFA respectivement. Des projets officiellement démarrés en octobre 2018. Lesdits projets ne sont pourtant qu’en gestation bien que sérieusement engagés. Ce, faute de dirigeants. Depuis le 17 août 2018, date de tenue de la toute première assemblée générale de cette nouvelle société d’investissement de gestion patrimoniale de la ville de Douala, seul le conseil d’administration a été mis sur pied, après l’adoption des statuts, la nomination des administrateurs, la désignation des commissaires aux comptes, la signature du pacte d’actionnaires et des conventions réglementées, entre autres. Fritz Ntone Ntone, le Délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (Cud), initiateur du projet Smid, a été porté à la tête dudit conseil, composé de 15 membres.

Standards

Le capital social de la Smid a également été arrêté à 3.469.820.000 FCFA. La Communauté urbaine de Douala (Cud) détient 798.060.000 FCFA de part financière, 71.480.000 FCFA pour les 6 communes d’arrondissement du Wouri et 275.490.000 FCFA détenus par les entreprises publiques. Les entreprises du secteur privé et les personnes physiques totalisent respectivement 1.054.730.000 FCFA et 1.270.060.000 FCFA  de capital. Très attendu, la nomination du Directeur général. Fritz Ntone Ntone apporte quelques clarifications sur le processus de désignation de ce manager : « c’est un poste international qui  nécessite des mesures particulières. Le directeur général de la Smid sera désigné selon les standards internationaux ». En clair, le futur directeur général de la Smid, qu’il soit camerounais ou étranger, sera recruté selon les normes du droit international sur les sociétés. A  cet effet, un appel d’offre international a récemment été lancé à cet effet. D’autres postes font pourtant l’objet de grande convoitise. Des postes  stratégiques. La  Direction des projets, en charge de piloter l’exécution effective des chantiers, la Direction administrative, financière et du contentieux ou encore la Direction des stratégies. Le Délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala rassure:  » ces postes seront occupés par des camerounais « .

A titre de rappel, les résultats de l’appel public à l’épargne lancé pour la constitution de la Smid a débouché sur une collecte de fonds de 5.414.790.000 de FCFA, sur les 10 milliards de FCFA attendus, soit un taux de réussite de 54%. D’apres le prestataire de services d’intérêts Edc Investment, arrangeur de l’opération de constitution du capital  de la Smid, le taux de rentabilité interne de la Smid sur une période de 10 ans est évalué à 17,7%, pour un délai de récupération de 6,5 ans. Les dividendes payés aux actionnaires de la société métropolitaine sont estimés en moyenne à 13,6 milliards de FCFA, soit 13.600 FCFA sur une période de 10 ans.

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!