A la UneConjoncture

Sonara: un comité pour baisser la masse salariale

Il a été mis sur pied ce 1er juin 2019 avec pour principale mission de repertorier tous les avantages et primes octroyés au personnel, et examiner leur pertinence et leur nécessité, entre autres.

La note de service date du 1er juillet 2019. Elle porte création et désignation des membres d’un comité ad hoc chargé d’examiner et proposer la réduction de la masse salariale de la Société nationale de raffinage (Sonara), durant la période d’arrêt des unités. Période qui s’étend officiellement sur 10 mois. Ledit comité a pour missions de «répertorier tous les avantages et primes octroyés au personnel, examiner leur pertinence et leur nécessité, proposer, le cas échéant, la réduction de certains avantages et primes», durant ladite période.

La Commission dirigée par Chetima Hamidou, le Directeur administratif et des ressources humaines de la Sonara, a également prérogatives de «proposer les dates de prise d’effet de chaque mesure retenue», ainsi que de «proposer, le cas échéant, un plan d’action». Cette dernière mesure fait partie intégrante d’un train de mesures de crise adoptées par le top management de la Sonara après le grave incendie survenu dans cette raffinerie, le 31 mai 2019. Le 11 juin 2019, le Premier Ministre Joseph Dion Ngute, a créé sur hautes instructions du Président de la République, une Commission d’enquête chargée de faire la lumière sur ce drame. Une équipe directionnelle de crise avait par la suite été mise en place pour conduire la période de soudure à la Sonara. Parmi les premières mesures prises par ce comité, figurait le «recensement des employés après embauche».

La note de service signée ce 1er juillet entre dans le cadre de ce vaste chantier de restructuration engagé par Jean Paul Simo Njonou, le Directeur général de la Sonara. Qui devra cette fois coordonner la douloureuse mission de diminuer l’effectif des employés de la Sonara, et la masse salariale induite. Chetima Hamidou sera accompagné dans sa tâche par Gérald Motanga, le Directeur des affaires générales de la Sonara, Albert Léonard Dikoume, Directeur financier et comptable par interim, Savio Manga Elo, Directeur de la maintenance par intérim, Albert Lysinge Chei, Directeur de la maintenance par intérim, Bikoï Bikoï, le Directeur de l’exploitation par intérim, Séverin Tagne Tebou, Chef de Département juridique et des assurances, Lembe Francis, Lifaka Mathias, les délégués du personnel, et Renette Mepouli Onanena, Chef de Département des ressources humaines.

A titre de rappel, l’incendie de la Sonara, dans la nuit du 31 mai au 1er juin 2019 a entièrement consumé les unités 10 (distillation atmosphérique), 30 (fractionnement et stabilisation des essences), 40 (fractionnement des gaz plants et de lavage de buspo, gaz domestique), et 70 (traitement des eaux de procédés), de la raffinerie. Les unités 20, 50 et 100, les équipements d’analyse, le laboratoire et les bureaux ont été partiellement endommagés.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!