A la UneBusiness

Telecoms: Baba Danpullo, pas inquiet pour le contrôle de Nexttel Cameroun

Au moment où le gouvernement vietnamien a échangé avec le Premier ministre Joseph Dion Ngute sur le contentieux opposant la société Nexttel, filiale du groupe vietnamien Viettel à son partenaire camerounais Bestcam, le groupe Danpullo dit avoir confiance en l’État et à la justice dans la médiation de ce différend

Danpullo reste droit dans ses bottes. Dans une note intitulée « Groupe Danpullo : investir dans l’innovation… Donner du sens au partenariat », publiée en mai 2019, la société de l’homme d’affaires camerounais revient sur l’actualité qui anime Nexttel en ce moment.  Notamment la bataille pour la gestion de l’entreprise de téléphonie mobile. Elle est codétenue par Viettel Global (70%) et par Bestcam, société de Baba Danpullo (30%).

Même si le groupe Danpullo ne cite pas directement Viettel Global dans sa note, il n’en demeure pas moins que, dans le contexte actuel, la société vietnamienne figure parmi les destinataires de ce message dont l’objectif est de montrer toute la sérénité  de l’entrepreneur local sur la dynamique des activités de Nexttel Cameroun.

Moussa Ousseini, porte-parole du groupe Danpullo, également directeur de la communication de la compagnie Viettel Cameroun, précise que l’option de s’associer à un partenaire étranger (Viettel Global, Ndlr) dans le cadre du projet Nexttel « s’inscrivait » dans la philosophie d’ouverture portée par Baba Danpullo. Et malgré un « contexte ultime de désaccord », cette option d’ouverture reste au cœur du groupe Danpullo en privilégiant  le « partenariat franc et sincère » et  « la confiance en l’Etat, la justice et l’expertise qui les accompagnent dans la médiation ou le jugement des différends entre les intérêts privé ».

Par ailleurs, le groupe du milliardaire camerounais indique que le choix, depuis 2012, d’investir massivement dans le secteur de la téléphonie, à travers la marque Nexttel, traduit une double volonté stratégique du groupe : « s’approprier un domaine d’opportunités d’innovations, d’une part, et d’autre part, ouvrir le champ des technologies de pointe à l’expertise camerounaise », peut-on lire sur le document. Pour le groupe, l’octroi de la licence d’opérateur de téléphonie mobile à Baba Ahmadou Danpullo fut alors le signe de l’onction du gouvernement camerounais à l’endroit de cette vision d’entrepreneuriat.

Pour rappel, c’est le 6 mai dernier qu’une délégation du gouvernement vietnamien a été reçue par le PM Dion Ngute afin de chercher des solutions à l’affaire Nexttel. L’investissement  de la société vietnamienne Viettel Global sur ce projet est évalué à 210 milliards de FCFA. Le Vietnam disait au PM qu’ils attendent la protection de leur investissement au Cameroun.  Viettel estimait qu’un « accord entre les deux entreprises communes est le moyen le plus raisonnable de régler le conflit » sur la gestion de Nexttel à défaut de traduite l’affaire devant une juridiction internationale.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!