Chargement des breaking news...
Politiques Publiques

Télécoms : en 2022, l’ART affiche un excédent budgétaire de près 770 millions de Fcfa

En effet durant l’année sous-revue, le régulateur des télécommunications a enregistré des recettes budgétaires de l’ordre de 57,919 milliards de Fcfa, pour des dépenses de 45,967 milliards de Fcfa.

Publiée mardi 20 juin 2023 à 19:15:52Modifiée mardi 20 juin 2023 à 19:15:56Temps de lecture 4 minPar Cindy MBALA BETINE

Philémon Zoo Zame, DG de l’ART

Les 15 et 16 juin 2023 se sont tenus à Kribi la 52e session ordinaire et 58e session extraordinaire du Conseil d’administration de l’Agence de régulation des télécommunications (ART). De ces travaux qui avaient pour objectif de dresser un bilan de l’année écoulée, l’on retient qu’en 2022, l’ART a réalisé des recettes budgétaires de l’ordre de 57,919 milliards de Fcfa. Par rapport à 2021 où elles se chiffraient à 52,663 milliards de Fcfa, on observe une hausse de 5,255 milliards de Fcfa (9,97 %).

Lire aussi : Communication électronique : ce qui va changer avec le nouveau modèle de régulation

Si on retire les dépenses budgétaires qui ont culminé à 45,967 milliards de F sur le même exercice, et le reliquat des quotes-parts des recettes dues au Fonds spécial des télécommunications (FST), au trésor public, à l’Antic et aux autres organismes publics bénéficiaires qui se chiffre à 11,191 milliards de F, il se dégage un excédent budgétaire de 760,937 millions de Fcfa. Toutes ces données sont d’ailleurs consignées dans le rapport annuel de performance de l’année sous-revue qui a été adopté par le Conseil d’administration, de même que le rapport à mi-parcours au 15 mai 2023 pour l’exercice en cours.

Lire aussi : Le Port de Kribi et l’ART renouvellent leur accord d’exploitation des réseaux de communications

L'on peut mettre ces performances positives en lien avec les activités de l’ART qui portent notamment sur : l’octroi des agréments et homologations des équipements des communications électroniques ; la dématérialisation des vignettes autocollantes ; la délivrance de licences et de récépissés de déclaration préalables ; et l’examen des modalités d’interconnexion, d’accès et de partage des infrastructures ainsi que de mise en œuvre du roaming au niveau national et sous régional.

En termes de perspectives pour le régulateur du secteur des télécommunications au Cameroun, il a été instruit durant ces travaux : la poursuite de l’implémentation du Plan stratégique de développement 2022-2025 et la réalisation d’une activité ART-INS (Institut national de la statistique) de revue des indicateurs du projet de performance des administrations.

Lire aussi : Télécommunications : l’ART en passe de perdre 55 milliards de FCFA de créances

Notons que les travaux de Kribi étaient placés sous la direction du Pr Justine Diffo Tchunkam, présidente du Conseil d’administration de l’ART. Le Directeur général, Philémon Zoo Zame et son adjoint Zourmba Aboubakar, rapportaient les affaires inscrites à l’ordre du jour.

A LIRE AUSSI

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner