Banques et Finances
A la Une

Titres publics: le Gabon veut lever 9 milliards sur le marché de la BEAC

Cette opération se fera via des bons du Trésor assimilables de 52 semaines de maturité.

Le Trésor public Gabonais procède ce 14 octobre 2022, à une émission de 9 milliards de Fcfa sur le marché monétaire. C’est du moins ce qui ressort du tableau de bord hebdomadaire des opérations du marché des valeurs du trésor de la Cemac publié par la banque centrale. L’opération se fera via des bons du Trésor assimilables (BTA) de 52 semaines de maturité. Cette levée de fonds rentre sans doute dans le cadre des émissions prévisionnelles du pays pour le compte du 4ème trimestre 2022. C’est donc une enveloppe totale de 142,5 milliards de Fcfa qui sera collectée entre octobre et décembre auprès des investisseurs de la sous-région. Selon le document de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), le gros de ces émissions proviendra des BTA pour un montant de 102,5 milliards de F et le reste en obligations du Trésor assimilables (OTA) de 42 milliards de Fcfa.

Lire aussi : Hydrocarbures : le fonds d’investissement Carlyle group veut vendre ses actifs dans Assala Energy au Gabon

La dernière sortie du Gabon sur le marché des titres publics date du 12 octobre 2022 au cours de laquelle le pays procédait à une émission de 5 milliards par abondement. Relevons que les ressources mobilisées dans le cadre de cette opération seront allouées au financement des projets structurants inscrits dans la loi des finances 2022 et à l’apurement partiel de la dette intérieure de l’Etat du Gabon. Parmi ces projets d’envergure, l’appui au secteur des infrastructures avec notamment le désenclavement de la Province de la Ngounié ainsi qu’à la réduction des temps et coûts de transport sur le corridor Libreville – Brazzaville.

Lire aussi : Gabon : la FEG va auditer les comptes de la défunte CPG

Pour rappel, le nouveau projet de loi des finances rectificatives du budget de la République du Gabon pour le compte de l’exercice 2022 s’établit en ressources et en charges à 3 295,6 milliards de Fcfa contre 2 936,6 milliards de Fcfa dans la loi des finances initiale soit une hausse de 359 milliards de Fcfa.

Lire aussi : Patronat: La Confédération patronale gabonaise devient la Fédération des entreprises du Gabon

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page