Business et Entreprises
A la Une

Transport aérien : Brussels Airlines annule des vols au départ et à destination du Cameroun

L’annulation des vols du transport belge, qui concerne aussi d’autres destinations en Afrique et en Europe intervient dans un contexte marqué par un mouvement de grève mené par son personnel de cabine et des employés des opérations au sol depuis mercredi.

Brussels Airlines continue de planer dans une zone de turbulence. Après les menaces, le personnel de cabine, dont des pilotes, et des employés en charges d’opérations au sol ont mis en exécution leur mot d’ordre de grève ce mercredi 28 février. Le mouvement d’humeur va s’étendre jusqu’à ce vendredi 1er mars. Dans un contexte de crise sociale, la compagnie aérienne belge a annulé plusieurs vols depuis et vers des destinations européennes, américaines et africaines. Ainsi, le Cameroun n’a pas été épargné.

Des vols au départ et à l’arrivée de Yaoundé et Douala annulés

En effet, pour la seule journée de mercredi, la compagnie, membre du réseau de l’Allemand Lufthansa Group, a annulé un vol au départ de Bruxelles (Belgique) avec pour point d’atterrissage, l’aéroport international de Douala. Les vols Douala – Yaoundé et Yaoundé – Bruxelles, prévus dans la soirée ont également été annulés par le transporteur belge. La compagnie s’attend à n’assurer que sept vols sur dix ce jeudi. Avec l’importance stratégique de ses liaisons, ces annulations de vols pourraient avoir un impact négatif sur les résultats financiers de l’entreprise.

lire aussi : Transport aérien : de « sérieuses perturbations » planent sur le réseau de Brussels Airlines

En effet, Brussels Airlines a clôturé l’année 2022 avec des revenus qui s’élèvent à 1 217 millions d’euros, soit une hausse de 117% par rapport à l’année précédente. Ces performances ont été acquises grâce notamment à son réseau de vols au départ et à destination du continent africain dont le taux d’occupation des sièges a de nouveau atteint le niveau record de 85%. Alors que le transporteur belge espère voir ses résultats 2023 monter en flèche après une amélioration de 115 millions d’euros un an plus tôt, le premier trimestre 2024 ne démarre pas sous de bons auspices. Les négociations entre la direction de Brussels Airlines et les syndicats se sont soldées par un échec mercredi soir. Malgré une proposition « très substantielle » avancée par la direction, aucun accord n’a été trouvé.

Rappelons que la grogne des personnels de Brussels Airlines vise à dénoncer le non-respect de plusieurs conventions collectives de la part de la direction. Les employés du transporteur belge réclament principalement la revalorisation de leurs conditions de travail et salariales, maintenant que la crise du Covid-19 est passée, et que le trafic aérien a été rétabli presque comme en 2019. Un premier préavis de grève avait été déposé en front commun en novembre 2023 en vue d’un arrêt des activités les 1er, 2 et 3 décembre, mais les négociations entre les deux parties avaient ensuite abouti à un accord de non-grève. Cette fois-ci, les grévistes semblent déterminés à faire plier la direction.

lire aussi : Brussels Airlines : Kinshasa et Dakar dans le top 3 des longs courriers dans le monde cette fin d’année

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page