Business

Transport aérien : Camair-Co appâte la clientèle des entreprises publiques et privées

Le nouveau mécanisme du portefeuille transport qui leur est destiné offre  des gains de 20 à 40% pour ces clients et une réduction d’environ 12 milliards de Fcfa pour les caisses de l’Etat.

C’est une option stratégique importante pour la compagnie aérienne nationale. Camair-Co cessera désormais d’être uniquement une société de transport aérien, mais une société des métiers d’aviation. Cette option est déclinée dans le mécanisme du portefeuille transport des entreprises publiques et privées, présenté le 20 février dernier à Yaoundé par Ernest Dikoum, le Directeur  général de Camair-Co. Il est question à travers ce mécanisme du portefeuille transport des entreprises publiques et privées de centraliser l’émission des titres pour l’Etat, ses démembrements et les entreprises du secteur privé du Cameroun. Sur le plan opérationnel, explique-t-on, la compagnie nationale et ses partenaires à travers le monde seront disposés à transporter un voyageur d’un point du Cameroun à n’importe quel point du monde à travers les voies online online Third Party Operator et Agency.


>> Lire aussi – Transport aérien: Camair co obtient sa certification IOSA


Au plan commercial, il s’agira de l’émission à travers le code IATA Camair-Co (40) des titres de voyages pour toutes les destinations du monde par tous les acteurs confondus (compagnies et agences de voyages). Les organisations bénéficiant de tarifs planchés périodiques et compétitifs par rapport à la concurrence. Enfin, Camair-Co explique que ce mécanisme permet simplement de restituer à la compagnie nationale ses prérogatives d’une part et sert de catalyseur de la relance déjà amorcée d’autre part. Mais la mise en place de ce mécanisme du portefeuille transport des entreprises publiques et privées inquiète déjà les agences de voyages qui craignent leurs parts de marché soient sérieusement menacées avec l’arrivée de Camair-Co dans leur activité principale, la vente des billets d’avions. Entre autres opportunités qu’offre ce mécanisme, l’on indique la réduction des dépenses liées aux voyages de 10 à 20%. On estime à 12 milliards de Fcfa les bénéfices que pourrait engranger les caisses de l’Etat. Ce mécanisme du portefeuille transport des entreprises publiques et privées devrait également permettre une meilleure capacité de suivi et de contrôle des transactions et dépenses voyages.


>> Lire aussi – Services aéroportuaires: 25.000 FCFA divisent les Adc et les compagnies aériennes


Outre ces opportunités, le mécanisme du portefeuille transport des entreprises publiques et privées est aussi une étape pour la relance de la compagnie aérienne nationale. Sa réussite étant synonyme d’une plus grande autonomie financière  de cette entreprise. Camair-Co ne voulant plus trop dépendre des subventions de l’Etat. Bien que celles-ci soient dans une courbe baissière, il  faut néanmoins signaler que pour l’année 2018, ce sont 04 milliards de Fcfa qui sont sorties des caisses de l’Etat en termes de subventions pour Camair-Co. Avec son nouveau mécanisme de portefeuille voyages dont la mise en place du dispositif nécessite 03 mois, et qui devrait effectivement démarrer le 1er juin 2019, Camair-Co envisage d’accroître son chiffre d’affaires de 20 à 30%. Ce chiffre d’affaires en 2018 était de l’ordre de 26 milliards de Fcfa en 2018. Egalement, Camair-Co envisage même l’ouverture dès 2020 d’autres destinations, notamment Bamako, Johannesburg, Bertoua et surtout Paris. Pour desservir cette dernière destination, Camair-Co annonce l’acquisition dès juin 2019, l’acquisition d’un avion de type triple 7-300.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!