Conjoncture
A la Une

Trois candidatures africaines pour le poste de directeur de l’OMC

Il s’agit de la Nigériane Ngozi Okonjo Iweala, la kényane Amina Mohamed et de l’Egyptien Abdel Hamid Mamdouh.

L’heure des Africains est-elle venue à l’OMC ? Pour succéder au Brésilien Roberto Azevêdo, de nombreuses personnalités africaines ont manifesté leur intérêt. A la suite de l’oral qui s’est tenu du 15 au 17 juillet dernier, l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), a débuté ce lundi 7 septembre, le processus de désignation de son nouveau Directeur général.

Pour ce poste à pourvoir, l’ouverture officielle de la liste de candidatures a eu lieu le 8 juin 2020. Dans celle-ci l’on compte 8 candidatures parmi lesquelles 3 africaines. Il s’agit de l’ancienne Directrice de la Banque mondiale, la Nigériane Ngozi Okonjo Iweala, 66 ans, deux fois ministre des Finances dans son pays ; de la kenyane Amina Mohamed 58 ans, ancienne ministre et ambassadrice du Kenya à l’OMC dont elle a déjà présidé plusieurs organes et qui se présente à ce poste pour la seconde, et enfin l’Egyptien Abdel Hamid Mamdouh, 68 ans, qui concourt avec l’estampille de l’Union Africaine. Précisons que ce dernier connaît bien l’OMC pour y avoir séjourné pendant 20 ans avant de rejoindre un cabinet d’avocat suisse, il y’a deux ans.

Lire aussi : Commerce international : le Cameroun suspendu de l’OMC

A ces trois candidatures s’ajoute celles du Liam Fox le Britannique, ministre du Commerce extérieur de Theresa May, soutenu par le Premier ministre de son pays Boris Johnson ; du Saoudien Maziad al-Tuwaijri, ex-ministre de l’Economie ; de Jesus Seade, de nationalité mexicaine qui a eu  passé par le FMI, la Banque mondiale, l’OMC et a été négociateur de l’accord commercial nord-américain ; le Moldave Tudor Ulianovschi, ancien ministre des Affaires étrangères, et Yoo Myung-hee, d’origine Sud-Coréenne, première femme à avoir occupé le poste de ministre du Commerce dans son pays.

Il est à noter que le processus de désignation qui a alors démarré à l’OMC devrait permettre d’éliminer plusieurs candidats minoritaires mais le choix du nouveau Directeur général pourrait prendre plusieurs mois selon les observateurs, en raison de la querelle commerciale sino-américaine. Ce dernier sera dirigé par le Président du Conseil général, David Walker de la Nouvelle-Zélande.

Pour rappel, l’OMC a été créé le 1er janvier 1995, par les négociations du cycle d’Urugay. Elle regroupe 164 pays et a pour budget pour l’exercice 2020 197 millions de Francs suisse.

Lire aussi : Commerce illicite : le double jeu des multinationales

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer