Business

Un code de conduite pour lutter contre la corruption au sein de la SABC

Adopté par son actionnaire majoritaire, le Groupe Castel, il entrera en vigueur cette année 2018 et sera opposable à tous les employés de cette société.

Ce sont des fléaux qui font rage dans l’administration publique, mais également les entreprises privées au Cameroun, la corruption et le trafic  d’influence. Et, la Société Anonyme des Brasseries du Cameroun (SABC) veut désormais leur opposer une forte résistance. Cette société brassicole a annoncé, lors de son conseil d’administration du mois de mai dernier, l’entrée en vigueur dès cette année 2018, d’un code de conduite à cet effet. D’abord adopté par son actionnaire majoritaire, le groupe français Castel, ce code de conduite qui rentre dans le cadre du programme de conformité de la SABC sera opposable à tous les employés de cette société. Outre le code de conduite, d’autres dispositifs sont annoncés au sein de la SABC dans le cadre de ce programme de conformité. C’est le cas notamment de la création d’un comité d’éthique dont le rôle sera de s’assurer de la conformité de la communication du code de conduite et de son bon respect au sein de cette entreprise. Mais aussi, l’instauration d’un dispositif d’alerte interne destiné à permettre le recueil des signalements d’employés de la SABC relatifs à l’existence de conduites ou de situations contraires au code de conduite dont ils pourraient être témoins.

En rapport à cette lutte contre la corruption, la SABC dans son programme de conformité prévoit la création d’une cartographie des risques. Celle-ci, précise-t-on, constitue le socle de la stratégie de la gestion des risques au sein de cette entreprise. Elle prendra la forme d’une documentation régulièrement actualisée et destinée à identifier  et hiérarchiser les risques d’exposition du groupe et de la SABC à des sollicitations externes aux fins de corruption. Des procédures d’évaluation de la situation des tiers, clients, fournisseurs de premier rang et intermédiaires au regard de la cartographie des risques sera mise en place. Tout comme des procédures comptables, internes ou externes, destinées à s’assurer que les livres, registres et comptes ne sont pas utiliser pour masquer des faits de corruption ou de trafic  d’influence. L’on n’oublie pas l’organisation des formations destinées aux cadres et aux personnels les plus exposés aux risques de corruption et de trafic  d’influence ; et la mise en place d’un dispositif de contrôle et d’évaluation interne des mesures mises en œuvre.

En rappel, la mise en œuvre d’un code conduite pour lutter contre la corruption et le trafic  d’influence au sein de la SABC, précise-t-on, fait partir des événements importants prévus dans cette entreprise au cours de cette année 2018. L’autre événement important à souligner dans le chronogramme des activités de la SABC pour cette année, c’est la célébration du 70ème anniversaire de cette entreprise. Plusieurs activités, fait-on remarquer, ont déjà eu lieu et continueront de se dérouler au cours de cette année. Mais l’apothéose, indique-t-on, sera le salon Promote où la SABC, informe-ton, sera l’invité de marque pour mettre en valeur son écosystème agro industriel. Un budget de 300 millions de FCFA, fait-on savoir a été débloqué à cet effet  pour permettre à la SABC de retrouver sa place de leader et de fédérer en interne et en externe sur sa vision, sa mission et ses valeurs.

Par la rédaction d'EcoMatin

La Rédaction EcoMatin

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!