A la UneBusiness et Entreprises
A la Une

Un sixième opérateur de cimenterie s’installe au Cameroun

Après l'implantation en 2020, d'Atlantic Cocoa dans la zone industrialo-portuaire de Kribi, le milliardaire ivoirien Bernard Kone Dossongui envisage construire une cimenterie dans la même zone. Un investissement de 60 milliards de FCFA qui devrait générer plus de 2000 emplois directs et indirects. Atlantic Cement Cameroun deviendrait porter la production nationale à 10 millions de tonnes.

Les porteurs de ce projet auraient déjà obtenus toutes les autorisations et visas requis pour cet investissement majeur. Les émissaires du Groupe ivoirien Atlantic, opèrent les derniers réglages pour l’implantation officielle d’une cimenterie au Cameroun : «les travaux de construction de notre cimenterie débutent dans les prochains mois», indiquait récemment Bernard Kone Dossongui, le Président directeur général d’Atlantic Group. C’est la localité de Kribi, dans le Département de l’Ocean, qui a été choisie pour l’érection de la 6ème cimenterie du Cameroun. La zone industrialo-portuaire de Mboro précisément. Atlantic Cement rejoint ainsi 5 entreprises productrices de ciment déjà bien installées sur ce marché très concurrentiel. Cimencam, le cimentier historique, Dangote Cement Cameroon, Medcem Cameroon, Cimaf et Mira Company. L’implantation d’Atlantic Cement confirme le contrôle total de ce secteur par des investisseurs étrangers.

Lire aussi : Performance : Dangote Cement Cameroon vend 1 million de tonnes de ciment en neuf mois

En effet, les 5 cimenteries concurrentes du marché camerounais proviennent majoritairement d’investissements directs étrangers: le Groupe Lafarge-Holcim-Maroc Afrique (LHMA), actionnaire majoritaire des Cimenteries du Cameroun (Cimencam), le Groupe nigérian Dangote, faîtière de Dangote Cement Cameroon, le groupe turc Eren Holding propriétaire de Medcem Cameroun, la Cimaf sous capitaux marocains (Groupe Addoha). Le groupe Atlantic envisage investir 60 milliards de FCFA sur le projet de Kribi qui s’étend sur 10 hectares. De bonnes sources, le groupe ivoirien a bénéficié de la loi camerounaise sur les incitations à l’investissement privé. Ouvrant la voie à des allègements fiscalo-douaniers. La capacité annuelle de production prévisionnelle de la nouvelle cimenterie est d’un million de tonnes de ciment. Les mêmes sources, 2000 emplois directs et indirects sont attendus du projet ivoirien. L’entrée en activité d’Atlantic Cement bouleverse totalement les données de production du ciment sur le marché local. Le million de tonnes supplémentaires d’Atlantic Cement portera à 10 millions de tonnes, la production annuelle de ciment au Cameroun. Cimencam (2,2 millions de tonnes), Dangote Cement (1,5 millions de tonnes), Medcem Cameroon (600 mille tonnes), Cimaf (500 mille tonnes), et Mira Company (1 million de tonnes projeté).

Lire aussi : Une cimenterie de 500 000 tonnes annoncée dans la ville de Kribi

D’après les mêmes sources, Atlantic Cement Cameroun devrait être la réplique de l’usine de la Société de ciment de Côte d’Ivoire, contrôlée à 100% par Kone Dossongui (SCCI). Atlantic Cement sera le 3ème investissement dans l’industrie de Atlantic Group au Cameroun, la banque Atlantique, et plus récemment Atlantic Cocoa, une unité de transformation de fèves de cacao d’une capacité de 48.000 tonnes extensibles à 64.000 tonnes, implantée dans la zone industrielle du port de Kribi. L’empire industriel de l’homme d’affaires ivoirien Bernard Koné Dossongui s’étend de la banque, aux assurances, les télécommunications, l’agro-industrie, ou le cacao.

Lire aussi : Cimenteries : le boom des opérateurs dans un secteur au cœur du développement

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page