Banques et FinanceBanques et Finances
A la Une

Une plateforme « made in Cameroon » dédiée au crowdfunding

Créée par des jeunes camerounais, la startup Faroty veut faciliter le financement participatif à travers une plateforme numérique.

Aider les jeunes entrepreneurs camerounais à lancer et financer leurs projets c’est l’un des objectifs de la plateforme numérique Faroty. Une start-up conçue par des jeunes camerounais en vue de faciliter l’accès aux financements pour les jeunes porteurs de projets. Parce que le crowdfunding se présente aujourd’hui comme un mécanisme de financement innovant voire incontournable pour les jeunes projets à travers le monde, la plateforme Faroty a lancé une application numérique dénommée « Crowdfunding » dont la vocation première est d’effectuer des levées de fonds auprès des tiers (communauté personnelle ou réseaux sociaux) pour non seulement, financer des projets générateurs de revenus, mais aussi, résoudre des difficultés à caractère socio humanitaire (détresse, maladie, misère…) ou culturelles.

Lire aussi : Investissement: Kiro’o Games a déjà levé 270 millions de F CFA de souscriptions pour se développer

« Notre plateforme fournit un service de crowdfunding pour permettre aux populations, aux associations et organisations de lever/collecter les fonds auprès des internautes et sur les réseaux sociaux sur divers domaines » expliquent les concepteurs. Depuis son lancement en 2018, Faroty a levé plus d’une centaine de fonds initiés par des tiers pour 31 millions de F CFA, essentiellement dans le domaine socio humanitaire. A ce jour des malades nécessitant des opérations ont bénéficié de la générosité des donateurs via le crowdfunding, des étudiants des personnes en détresse ou créateurs de projets ont trouvé solution au moins en partie à leurs problèmes via Faroty. En plus de cet acquis, les promoteurs entendent s’investir davantage dans le domaine économique pour de promouvoir l’entrepreneuriat jeune.

Lire aussi : Les banques commerciales pour sauver la banque des PME

« Notre objectif est d’être la courroie efficace pour la levée de fonds pour projets socioéconomique et culturelle (crowdfunding) auprès des africains en général et camerounais en particulier ; de faire de Faroty une entreprise de référence en matière de crowfunding et de Fintech au Cameroun et en Afrique centrale au bout de 05 ans » précisent-ils. Au Cameroun, les expériences comme celles de Kiro’o Games ou encore le Cardiopad d’Arthur Zang, renseignent à suffisance l’efficacité du financement participatif qui semble traîner encore le pas au Cameroun. L’on se souvient qu’au mois de février 2020, lors de l’atelier national de Crowdfunding, le ministre camerounais des finances, Louis Paul Motaze avait souligné l’importance de ce mode de financement pour les petites et moyennes entreprises. «Nous nous devons d’apprivoiser ce mode de financement, de le maitriser et de l’organiser à notre profit en vue d’en tirer le meilleur parti, afin d’en faire un atout véritable pour les acteurs du système économique national, notamment les PME. Il s’agira de multiplier les opportunités qu’offre le Crowdfunding dans l’optique d’une transformation substantielle de notre tissu économique national» avait déclaré Louis Paul Motaze.

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer