A la UnePolitiques Publiques

Universités d’Etat: 200 hauts commis d’Etat pour le recrutement spécial des 2000 docteurs

Un arrêté du Premier ministre, Chef du gouvernement, signé le 10 décembre 2018, vient de préciser le cadre organique de ce recrutement spécial. La conduite de cette opération fait partie des priorités du gouvernement en 2019 dans le secteur de l’enseignement supérieur.

Ils sont Secrétaire général des Services du Premier ministre; le ministre de la Fonction publique; ministre chargé des Finances ; Directeur de Cabinet du Premier ministre; Secrétaire général adjoint des Services du Premier ministre; Recteurs d’Universités d’Etat; Secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur ; haut responsable de la Division de l’Education, de l’Enseignement et de la Recherche des Services du Premier ministre, des Universités d’Etat, du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Fonction publique; des Finances, des Enseignements secondaires, de l’Education de base, etc. En tout, ce sont au moins 200 personnes qui doivent travailler d’arrache-pied pour la mise en œuvre de la décision présidentielle ordonnant le recrutement spécial de 2000 enseignants titulaires du Doctorat/PHD dans les Universités d’Etat du Cameroun.

Le Comité technique de recrutement est l’instance opérationnelle chargée de coordonner les opérations matérielles relatives au recrutement spécial des 2000 enseignants dans les Universités d’Etat au titre des exercices 2019-2021

Un arrêté du Premier ministre, Chef du gouvernement, signé le 10 décembre 2018, vient de préciser le cadre organique de l’opération de recrutement spécial des enseignants dans les Universités d’Etat au titre des exercices 2019-2021. Cet arrêté institue trois niveaux de traitement de décision dans le cadre de cette opération. Il s’agit notamment d’une Commission centrale de supervision; d’un Comité technique de recrutement et des Commissions spécialisées de recrutement. La Commission centrale de supervision et le Comité technique étant appuyés par un secrétariat technique.


>> Lire aussi – Financement: les universités d’Etat et l’éternelle quête de l’autonomie financière


Selon la composition de chaque structure, 15 responsables composent la Commission centrale de supervision. Cette Commission est chargée de la coordination, du suivi et de l’évaluation de l’opération ; d’approuver les Termes de références et le chrono gramme d’exécution de l’opération ; de connaître du contentieux né de l’opération, de publier la liste définitive des candidats retenus ; de coordonner le processus d’intégration dans la fonction publique ou de changement de corps des enseignants définitivement recrutés. Présidée par le Secrétaire général des Services du Premier ministre, cette commission est assistée d’un secrétariat technique de 16 membres.

Le Comité technique de recrutement est l’instance opérationnelle chargée de coordonner les opérations matérielles relatives au recrutement spécial des 2000 enseignants dans les Universités d’Etat au titre des exercices 2019-2021. Composé de 16 membres, cette instance est chargée de proposer les critères de sélection généraux et spécifiques à la validation de la Commission centrale; centraliser les besoins en personnels exprimés par les Recteurs des Universités d’Etat et proposer une clé de répartition de recrutement conséquente; soumet à l’approbation de la Commission centrale la liste des candidats pouvant être retenus aux divers postes ouverts ; vérifie l’authenticité des diplômes de recrutement exigés; etc.

L’article 11 de l’arrêté précise d’une part, que le Comité ne peut valablement délibérer qu’en présence de la moitié au moins de ses membres et d’autre part, que les décisions du Comité sont prises à la majorité simple des membres présents. En cas d’égalité des voix, celle du président étant prépondérante. Le Secrétariat Technique du Comité est composé de 08 membres.

Des Commissions spécialisées constituent le premier palier de l’opération. Il s’agit de la Commission Consultative de Recrutement des Assistants de l’Université concernée, pour le grade d’Assistant et du Comité Consultatif des Institutions Universitaires, pour les grades de Chargé de Cours, Maître de Conférences et Professeur. Ces commissions spécialisées devraient compter au moins 130 membres en partant d’une estimation minimaliste de 03 représentants par établissement. Il incombe à ces équipes de recenser les besoins en personnels enseignants de l’Université concernée et de l’ensemble des établissements placés sous sa tutelle, et les faire tenir au Comité technique de recrutement.

 

 

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!