Business

Vente du ciment : Les clés du succès de Dangote Cement au Cameroun

Le géant industriel nigérian annonce avoir fait des ventes totales de 0,64 millions de tonnes sur les six premiers mois de cette année, soit une augmentation d’environ 2,6% de plus qu’à la même période en 2017.

La bonne santé du marché du ciment au Cameroun ne fait aucun doute. Et Dangote Cement, le leader actuel de ce marché, semble y faire de bonnes affaires. Le géant industriel nigérian informe qu’il a vendu 0,31 million de tonnes (Mt) de ciment au Cameroun, au deuxième trimestre 2018 contre environ 0,33 Mt de ciment au premier trimestre. Ce qui fait des ventes totales de 0,64 Mt sur une période de six mois, soit une augmentation d’environ 2,6% de plus qu’à la même période en 2017. Ses bonnes performances, de l’avis de Dangote, sont attribuées à plusieurs facteurs. Notamment, la notoriété de la marque, l’amélioration des stratégies et des processus de vente et de marketing, une plus grande visibilité à travers des salons professionnels, le sponsoring et la publicité, l’amélioration des relations avec les distributeurs clés et une meilleure analyse des besoins des clients. « De plus, nous avons amélioré le rendement des camions dans les chaînes d’emballage et établi des objectifs de rendement pour les conducteurs de notre flotte de livraison », explique le cimentier nigérian. Il estime néanmoins que ses parts de marché sont de 41% au second trimestre contre 44% au cours du premier trimestre de 2018. Soit une baisse de 3%. Le marché total du ciment au Cameroun, lui, était de 1,5 Mt au premier semestre 2018.

Ce marché, selon Dangote, est principalement alimenté par l’augmentation de la construction de logements grâce à un meilleur accès au financement, les projets d’infrastructures tels que les nouveaux stades, hôtels et hôpitaux en vue de la Coupe d’Afrique des Nations en 2019, ainsi que l’augmentation des investissements dans la construction des routes. Pour satisfaire la demande, quatre acteurs se partagent le marché du ciment camerounais. Sur la base de leurs capacités de production installées en 2019, le ministère en charge de l’Economie classe Dangote Cement, leader de ce marché avec 45%, puis vient Cimencam avec 30%, Cimaf arrive en 3ème position avec 22% et Medcem ferme avec la queue de ce classement avec 3%. En dépit de ces capacités de production des cimentiers basés au Cameroun, l’on a également recours aux importations pour satisfaire le marché local.

Le ciment importé provient essentiellement de la Chine

Selon le Minepat, ces importations ont crû de 5,1 millions de tonnes en 2010, à 9 000 tonnes en 2016. Elles sont passées à 1 282 tonnes en 2017. Le ciment importé provient essentiellement de la Chine (75,6%) et de la Turquie (23,6%). Mais ces importations du ciment au Cameroun ont baissé de 7 718 tonnes entre 2016 et 2017, notamment du fait de la hausse de la production domestique. Les capacités de production installées se situant actuellement autour de 3,7 millions de tonnes, à raison de 1,5 million de tonnes pour Cimencam et Dangote respectivement, 500 000 tonnes pour Cimaf et 200 000 tonnes pour Medcem. Cette production de ciment s’est élevée à 2,7 millions de tonnes en 2016 et à 2,8 millions de tonnes en 2017. Outre le marché local, le ciment produit au Cameroun est également exporté vers certains pays de la sous-région Afrique centrale. Ces exportations se sont situées à 19 700 tonnes en 2016 et à 57 459 tonnes en 2017, et sont essentiellement destinées aux pays tels que le Tchad, la République Centrafricaine et la Guinée équatoriale.

Par EcoMatin

La Rédaction EcoMatin

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!