Business

Vins et spiritueux : difficiles rapports entre le fisc et les importateurs

Les préparatifs marquant l'organisation du 12 au 18 décembre prochain de la Spirivins Expo 2018 ont été l'occasion pour les importateurs, distributeurs, grossistes et revendeurs de vins et spiritueux au Cameroun, de lever un pan de voile sur les rapports parfois tendus avec la douane camerounaise et les services des impôts.

Le pic de 25.000 visiteurs est espéré par le comité d’organisation de la Foire internationale des vins et spiritueux du Cameroun, 2ème édition en préparation. Loin des 6000 visiteurs de l’édition 2017. Les préparatifs vont en effet bon train. En prélude, l’équipe de la Spirivins Expo 2018 se déploie progressivement. Afin de « faire de cet événement l’un des rendez-vous phare en Afrique centrale« , d’après Tony Michael Mbenga, le Délégué général de Spirivins Expo 2018. La foire vinicole rassemble en effet dans un même espace promotionnel, les importateurs, promoteurs, distributeurs, grossistes et revendeurs des vins et spiritueux du Cameroun.

Ces mêmes acteurs se sont retrouvés face aux hommes de médias sous la conduite de Tony Michael Mbenga et Mireille Nzia Batonga. Au menu, présentation de l’événement, discussion sur les innovations de l’édition 2018, exposés et séance de tasting. Occasion pour Mireille Nzia Batonga, représentant exclusif de la marque  » Jack Daniels » Champagne Taittinger au Cameroun et promotrice de Global wine, de présenter le processus traditionnel de vinification, les vins du nouveau et de l’ancien monde, le mode de consommation etc…..Appuyée dans sa présentation par des partenaires du projet: Job versions, Promodist, Groupe Foka etc…. Les secrets de prestigieux millésimes sont ainsi dévoilés par la promotrice de Global wine: Whissin, Lumbrusco, Calvet, Bordeaux, Bordeaux supérieur, Haut Médoc etc….., des crus savoureux attendus à Spirivins Expo 2vin. L’objectif principal de cet événement d’après, Mireille Nzia Batonga,  est celui de « mieux faire connaître aux consommateurs ce qu’ils consomment ». Mais également, « apprendre aux consommateurs à consommer convenablement leurs vins et spiritueux ». De la promotrice de Global wine, on apprendra ainsi  que le vin « Bordeaux » bat tous les records de consommation au Cameroun. La foire Spirivins Expo 2018 sera pourtant l’occasion pour les consommateurs et visiteurs avertis de découvrir un nectar local, fait à base de manioc, cacao ou café. Une spécialité commercialisée par le distributeur Promodist.

Si la promesse des offres paraît diversifiée, le secteur connait quelques difficultés. Des rapports difficiles avec le fisc par exemple.  » Pas aisés« , avoue Mireille Nzia Batonga. Qui lève un pan de voile: « en 2018, le changement des procédures avec la Sgs a perturbé les importateurs. La remise à niveau sur la taxation douanière également« . Pourtant, le cycle des importations de vins et  spiritueux ne faiblit pas au Cameroun. Les récents chiffres issus des statistiques douanières évaluent le chiffre d’affaires de ce cycle  à 200 milliards de FCFA par an. Des importations provenant principalement de France (9,64%), Espagne (9,59%), Royaume-Uni (8,34%), Brésil (7,34%) et Afrique du Sud. La foire Spirivins Expo 2018 se tient dans la capitale économique du 12 au 18 décembre 2018.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!