A la UneFilières

Gaz domestique : Perenco retarde l’optimisation du centre de Bipaga

Alors qu’il a un potentiel de production de 30 000 tonnes métriques par an et une capacité de chargement de 16 camions-citernes par jour, le centre charge pour le moment à peine 4 ou 5 camions quotidiennement, à cause du faible débit de fourniture de l’exploitation gazéifier.

Le centre de stockage et de chargement de gaz de pétrole liquéfié (GPL) de Bipaga, situé à Kribi dans la région du Sud, ne tourne pas encore à plein régime.  Selon la Société nationale des hydrocarbures (SNH) qui assure sa gestion, sa capacité de chargement des camions-citernes est actuellement dans la proportion de 30% de ses capacités optimales.

« La configuration de nos installations peut permettre de charger jusqu’à 16 camions-citernes par jour (…) Pour le moment, nous chargeons entre 4 et 5 camions-citernes par jour, en fonction de nos disponibilités de stock qui elles-mêmes dépendent du débit de fourniture de GPL par l’opérateur Perenco », indique Simon Paley, directeur commercial de la SNH, dans un récent numéro du magazine de l’entreprise. L’interprétation de ses propos laisse penser que l’entreprise Perenco, chargée de fournir le centre en gaz de pétrole liquéfié, ralentit l’optimisation de cette structure.

Au 30 septembre, informent les responsables de la SNH, quelque 9 208,778 tonnes métriques (TM) avaient été livrées pour être stockés dans les entrepôts de la Société camerounaise de dépôts pétroliers (SCDP) à Yaoundé

Le centre de Bipaga a démarré ses premiers chargements le 9 avril de l’année dernière. Au 30 septembre, informent les responsables de la SNH, quelque 9 208,778 tonnes métriques (TM) avaient été livrées pour être stockés dans les entrepôts de la Société camerounaise de dépôts pétroliers (SCDP) à Yaoundé, avant d’être distribués dans la capitale camerounaise et ses environs. Difficile de croire que l’on atteigne plus de 20 000 tonnes métriques à fin décembre 2018, ce qui sera loin des objectifs fixés.

Les opérations de ce centre de traitement de gaz, mis en place dans le cadre du projet FLNG, devraient permettre au Cameroun d’augmenter ses productions de gaz domestique. Sa capacité globale est de 30 000 tonnes métriques, et son apport devrait porter la production locale à environ la moitié des besoins nationaux.

« En tenant compte des GPL issus de la Société nationale de raffinage, qui a enregistré une production moyenne de 17 000 tonnes sur les cinq dernières années, la production locale représente désormais 45 à 50% de l’approvisionnement national », éclaire Simon Paley. La consommation nationale de gaz de pétrole liquéfié est désormais au-delà des100 000 tonnes métriques par an, la moitié de celle-ci continuera à être importée.

Droit de réponse :

Suite à une publication de notre article intitulé « Gaz domestique : Perenco retarde l’optimisation du Centre de Bipaga » le mardi 08 janvier 2019 sur notre site internet, la Société nationale des hydrocarbures (SNH) nous a fait parvenir le droit de réponse suivant :Au regard de l’incidence négative que peut avoir cet article sur la perception que le public pourrait avoir des activités de la SNH et sur les relations, du reste excellentes, avec son partenaire Perenco, et en vertu du droit de réponse que confèrent à la SNH, citée dans l’article, les articles 52 et 53 de la loi 90/052 du 19 décembre 1990 sur la liberté de la communication sociale, je vous saurais gré de publier le rectificatif suivant :
« Le dépôt de gaz de la SNH fonctionne de façon satisfaisante. Les livraisons de gaz sont assurées de manière continue et sans incident par l’opérateur Perenco, dans le respect des dispositions contractuelles qui le lient à la Société Nationale des Hydrocarbures (SNH), mandataire de l’Etat du Cameroun dans le secteur pétrolier et gazier. »

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!