A la UneConjoncture

Travaux publics : la Mini-centrale d’enrobés acquise par le MINTP réhabilite 27km de route sur l’axe Edéa-Kribi

Emmanuel Nganou Djoumessi a pu apprécier mercredi 26 juin les premières réalisations de cet engin acquis en mai et dont le rôle consiste à réparer les chaussées dégradées.

Sept jours après sa mise en service la mini-centrale d’enrobés acquise récemment par le ministère des Travaux publics réhabilite 27km de route sur l’axe Edéa-Kribi. Elle devra étendre les travaux sur 116,2Km pour près de 20 millions FCFA. C’est le constat fait par Emmanuel Nganou Djoumessi mercredi 26 juin au cours d’une descente sur le terrain. Le Mintp qu’accompagnait Armand Ndjodom, secrétaire d’Etat au ministère des Travaux publics chargé des routes a donc pu apprécier les capacités de l’engin. D’abord, la délimitation de la zone à réfection, puis le passage de la mini-centrale qui vient reverser l’enrobé (mélange de bitume et de granulats), avant le passage du compacteur pour définitivement fixer la solution.

En effet, cet engin vient résoudre un problème criard sur nos axes routiers : réparer les chaussées dégradées (fissures, arrachage de plaques, nids de poule etc). A long terme, il  va permettre de renforcer ses capacités d’action en ce qui concerne ses interventions en régie. Notamment sur des sites où les travaux sont suivis et effectués en régie. Cette démarche des travaux en régie permet d’intervenir plus rapidement pour limiter les dégâts, à des coûts moindres. Elle limite aussi  les contraintes diverses, notamment de temps. « Le Mintp qui se lance dans les travaux en régie utilise ses propres équipements et ses propres ressources humaines ».

Cette mini- centrale à enrobés est arrivée près de neuf mois après la réorganisation du ministère des Travaux publics.  « Le ministère des Travaux publics a désormais en sein des équipes qui vont faire des travaux en régie.  C’est-à-dire que les ingénieurs s’organisent eux-mêmes pour exécuter des travaux de mise à niveau ou de construction des routes, des dalots, ou des ponts.  Cela nécessite l’existence des équipements de génie civil que nous avons entrepris d’acquérir » avait annoncé Emmanuel Nganou Djoumessi. La maintenance de la mini-centrale est assurée par le parc national du matériel de Génie civil. Grâce à une convention signée entre Emmanuel Nganou Djoumessi et Désiré Abogo Ntang le DG du Matgénie.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!