Visages de la semaine

Georges Bassalang Bolemen: le tout premier directeur général de la filiale équato-guinéenne de Tradex

Agé de 45 ans, Georges Bassalang Bolemen, de nationalité camerounaise, vient d’être nommé au poste de directeur général de Tradex Guinea Ecuatorial, la filiale équato-guinéenne de la société Tradex. Ingénieur pétrolier diplômé de l’école nationale Supérieure de pétrole des moteurs/Institut français du pétrole (ENSP/IFP), il débute sa carrière en 1998 dans la construction automobile en Allemagne chez Opel, Mercedes puis Robert Bosch.

Sa carrière dans le domaine du pétrole débute en 2003 chez Total où il exercera le contrôle de la qualité des hydrocarbures et la gestion Clients. Après un séjour au département technique et développement de TECHNIP, il reviendra en Afrique par le Congo où il occupera les postes de Responsable Commerce Général et Spécialités chez Total Congo. Il pose ses valises chez Tradex en décembre 2011, au poste de Chef de Département Grands comptes, où il exercera jusqu’à sa nomination à la tête de la nouvelle filiale, soit pendant près de 8 ans.

Cette nomination est une marque de confiance de la part du Conseil d’Administration de l’entreprise qui compte sur « son expérience et son expertise dans le domaine pétrolier pour assurer à Tradex Guinéa Ecuatorial, de satisfaire dans les plus brefs délais, les attentes des populations et des autorités de la Guinée-Equatoriale ». La nouvelle entreprise va générer environ 400 emplois d’après le Conseil d’Administration.

Pour mémoire, Tradex Guinéa Ecuatorial est une société anonyme avec conseil d’administration au capital de 1,5 milliard de Fcfa fondée en 2019. Filiale de la société Tradex, l’entreprise exploite l’agrément délivré le 17 décembre 2018 à Tradex, pour la distribution de l’ensemble des produits pétroliers et dérivés sur le territoire de la république de Guinée-Equatoriale. Rappelons que Tradex n’exerçait jusque-là que dans le soutage maritime dans ce pays depuis 2015. C’était précisément dans le périmètre de la zone économique exclusive de Luba Freeport, à la faveur d’un partenariat conclu avec la société LOIEG (Luba Oil Terminal Equatorial Guinea).

 

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!