Business et EntreprisesDossiers
A la Une

Le secteur hôtelier camerounais va s’enrichir de 19 nouveaux établissements

Avec une offre totale de 392 chambres, ces hôtels qui ont reçu l’autorisation de construction et d’extension se répertorient principalement dans 6 régions du pays.

Au sortir de la 197e  session d’évaluation des projets dans le secteur du tourisme et loisirs, la Commission technique nationale des établissements de tourisme (Ctn-Et), fait  état de ce que le  secteur hôtelier camerounais s’apprête à accueillir dans les prochains mois  19 nouveaux  hôtels.  Avec une capacité de 392 chambres, 21 suites, 16 bars-restaurants ; 11 salles de fêtes et conférences, ces nouveaux établissements ont reçu l’autorisation de construction et d’extension devant leur permettre de doter le Cameroun d’une plus grande offre en infrastructure hôtelière. Sur les 10 régions que compte le pays, ce sont finalement 6 qui abriteront ces établissements. Ainsi la région du Centre est classée en tête liste avec une projection de construction de 7 établissements dont  4 dans la ville de Yaoundé. Les villes de Soa et Obala sont également concernées par ce vaste projet avec chacune un hôtel à construire. La région du Littoral  quant à elle prévoit la construction de 6 hôtels tous dans la ville de Douala.

Dans la région du Sud, ce sont les établissements  Hôtel Copa Cabana Beach et Hôtel Le Relais respectivement dans les villes de Kribi et Ebolowa  qui s’en sortent avec l’approbation de la Ctn-Et. Et puis viennent les régions de l’Est, du Nord et de l’Adamaoua. Si les différents projets annoncés dans le secteur hôtelier au Cameroun se concrétisent, C’est donc un parc hôtelier qui  est appelé à se densifier.

Lire aussi : Le groupe hôtelier Marriot va construire un hôtel 5 étoiles à Douala

 L’on peut  donc dire que le secteur hôtelier camerounais ne s’est jamais porté aussi bien que ces dernières années malgré la crise sanitaire et le report des grandes échéances sportives qui ont un peu paralysés le secteur. Au-delà de la qualité de service qui reste encore à parfaire dans la plupart de ces établissements, l’on note cependant de nombreux investissements qui ont été consentis, du moins au niveau du nombre d’hôtels. Les experts estiment à plus de 10% de croissance, le nombre de nouveaux établissements qui ont vu le jour entre 2015 et 2017. On compte parmi ces investissements, l’arrivée de grandes chaînes hôtelières comme le groupe Accorhotels et de nombreux investissements d’entrepreneurs locaux comme La Falaise ou encore le Djeuga Palace.
L’on peut tout de même reconnaitre que grâce à ces évènements, plusieurs projets sont actuellement en cours sur l’ensemble du territoire national. Notamment, la construction des hôtels 05 étoiles jusqu’aux appartements meublés, le nombre d’hôtels disponibles sera davantage plus important. Parmi les projets phares, on peut citer la construction actuelle de 03 buildings dans la ville de Douala: l’hôtel 5 étoiles du groupe américain Radisson blu au premier chef avec une capacité d’accueil de 180 chambres standard, ainsi que des studios et des appartements d’une et de deux chambres dont l’ouverture est prévu au premier trimestre 2021. Le Radisson Blu Hotel& appartements de Douala construit aux standards internationaux est en train de prendre forme au quartier Bonanjo sur l’avenue de Gaulle. En attendant la construction, l’extension et l’ouverture de ceux-ci, il  en  existe déjà, au total 1003 selon le dernier décompte fait ce mois de septembre 2020 par le Mintoul.

Lire aussi : Coronavirus : le secteur hôtelier réclame plus de 260 milliards de F à l’Etat

Objectif 1081 milliards de recettes d’ici 2028

Ainsi, l’industrie du voyage et du tourisme ont contribué directement à hauteur de 3,2% au PIB en 2017. Ce chiffre est en légère progression par rapport à l’année précédente où le compteur affichait 3,1%. Les dépenses des visiteurs étrangers ont généré 1 860 milliards de FCFA un chiffre qui devrait augmenter de 3.9% à la fin de l’année 2018. Selon la stratégie sectorielle de développement du tourisme au Cameroun, le pays devrait porter ce taux à 5,3% d’ici l’année 2028. Le secteur touristique devrait, générer au cours de cette période d’après les prévisions, près de 1081 milliards de FCFA. A l’issu d’une évaluation à la mi-parcours, la Commission technique nationale des établissements de tourisme a rendu  publique les résolutions de sa session du mois de septembre. A l’issue de la rencontre, l’on recense  les demandes de construction, d’extension et de transformation d’hôtels mais aussi les dossiers d’ouverture d’hôtels, d’établissements de loisirs, d’agences de voyage, etc. Un communiqué datant du 14 septembre informe que ce sont 8  hôtels qui sont autorisés à ouvrir leurs portes. Lesdits établissements dont un de trois étoiles sont répartis dans les régions du Centre, Littoral et de l’Ouest.

Le restaurant The Famous, déjà en activité, vient aussi d’acquérir officiellement son titre d’ouverture tout comme Cream premium Food Cameroon. S’agissant des établissements de loisirs et des agences de voyage, cinq ont reçu l’aval de la commission technique. Des avis favorables ont aussi été délivrés à 17 établissements soit la construction, soit pour l’extension ou la transformation en hôtel. Il est à noter que les avis favorables susmentionnés seront confirmés par la délivrance d’un arrêté du ministre d’Etat, ministre du Tourisme et des Loisirs (Mintoul) accordant l’autorisation de construire, d’exploiter ou d’agrément de guide, selon le cas, précise le communiqué.  

Lire aussi : Le secteur de l’hôtellerie est en situation de catastrophe

Une offre en établissements de tourisme renforcée

Au 4 septembre, le Cameroun compte 1003 hôtels, 494 restaurants, 309 agences de tourisme et plus de 250 établissements de loisirs.  Dans les détails, les établissements hôteliers recommandés (deux à cinq étoiles), le Cameroun compte 18 152 chambres, 698 suites et 446 appartements. C’est la région du Littoral qui est la plus fournie en la matière.

Cette nouvelle sortie de la commission technique remet néanmoins au goût du jour la qualité de l’offre qui est à saluer  ces cinq dernières années. Les promoteurs ont mis un accent sur le relèvement du standing de l’offre. Une embellie  également perceptible dans l’offensive des grands groupes hôteliers comme La Falaise avec cinq hôtels de quatre étoiles, Radisson, Marriot, Sheraton et le groupe Ibis. Une offre de qualité qui devrait donc permettre au Cameroun d’accueillir les grands événements sportifs à venir, entre autres sans soucis.  Ces entreprises  vont également permettre non seulement de créer des emplois directs, indirects et induits, mais aussi de générer des revenus aux populations, des profits aux entreprises et des ressources fiscales à l’État.

Lire aussi : Coronavirus : la chaine hôtelière la Falaise ferme à Douala

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer