Conjoncture
A la Une

Le Minfi veut auditer les dépenses publiques liées au Covid-19

C’est pour effectuer cette tâche, que le ministre des Finances vient de lancer un appel d’offres visant la présélection des cabinets consultants. L’objectif de la mission adjudicataire sera d’émettre une opinion d’audit indépendant sur l’utilisation des fonds mobilisés pour la lutte contre la Covid-19 et ses répercussions économiques et sociales au titre de l’exercice 2020.

Le ministre des Finances vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt pour la présélection des cabinets de consultants pour la mission d’audit indépendant des dépenses publiques liées au Covid-19 au Cameroun. De manière globale, la mission d’audit aura pour objectif d’émettre une opinion d’audit indépendant sur l’utilisation des fonds mobilisés pour la lutte contre la Covid-19 et ses répercussions économiques et sociales au titre de l’exercice 2020, conformément aux fins prévues (affectation budgétaire). De façon spécifique, elle a entre autres missions d’émettre une opinion sur : les procédures d’attribution des contrats liés à la Covid-19 ; les pièces comptables probantes justifiant les dépenses de l’exercice 2020 liées au Covid-19 ; l’effectivité de la dépense au regard des contrats et montants engagés au profit des adjudicataires des marchés liés à la Covid-19 ; la pertinence et la transparence des informations publiées sur les attributaires des marchés liés à la covid-19 et sur les bénéficiaires effectifs des attributaires. 

Lire aussi : Covid-19 : le FMI approuve un 2e décaissement de 87 milliards en faveur du Cameroun

La mission d’audit financée par le budget de l’Etat, prend en compte la période allant de mars à décembre 2020, et s’étendra quatre volets que sont : un audit organisationnel et institutionnel qui aurait pour but de questionner la pertinence du dispositif institutionnel, organisationnel et technique mis en place pour la gestion des dépenses liées à la Covid ; une évaluation de la transparence des mécanismes de passage des marchés liés à la covid-19 et de l’exhaustivité de la publication des résultats de ces marchés, avec la confirmation de la liste des bénéficiaires effectifs.

A cela s’ajoute un audit de performance qui permettrait de s’interroger d’une part sur la pertinence des actions retenues et d’autre part sur l’efficacité dans leur réalisation tant en termes de livrables et de résultats qu’en termes de délais, enfin un audit de  régularité/conformité pour s’assurer du respect des lois et règlements notamment dans l’exécution des dépenses, en veillant  l’effectivité du service fait conformément aux contrats de service.

Lire aussi : Coronavirus : le FMI approuve un décaissement de plus de 135 milliards de F CFA au Cameroun

Pour rappel, le ministre des Finances a sollicité en avril et en octobre 2020 et obtenu du Fonds monétaire international, un financement d’urgence au titre de la Facilité de crédit rapide (FCR) d’un montant total de 265,6 million de DTS soit 100% de sa quote-part pour alléger la pression sur les ressources budgétaires et les réserves officielles de change du Cameroun résultant des effets et conséquences de la pandémie du Covid-19 qui a affecté le Cameroun à partir de mars 2020, et de l’effondrement des cours internationaux du pétrole qui en est suivi. Par ailleurs pour financer son plan global de riposte évalué à 479 milliards de Fcfa sur trois ans, dont 180 milliards de Fcfa pour l’exercice 2020, le gouvernement a obtenu une aide financière supplémentaire auprès des bailleurs de fonds sous forme de dons ou  de prêts concessionnels.

Lire aussi : Covid-19 : les grands axes de la stratégie de riposte du gouvernement

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page