Politiques Publiques
A la Une

La Douane camerounaise veut mobiliser 76 milliards de recettes pour le mois de septembre

Les secteurs Douane de Littoral I et Littoral II devront soutenir ces prévisions avec des réalisations respectives de 57 et 6 milliards de FCFA.

La Direction générale des douanes (DGD), envisage d’atteindre 76,196 milliards de FCFA au mois de septembre 2020. Ce montant représente une hausse de 7,69 milliards de FCFA par rapport aux prévisions du mois d’août dernier fixées à  71,506 milliards de FCFA.

La Douane projette de tirer 75,91% de ce montant de l’apport du Littoral I. Ledit secteur est appelé à faire rentrer un peu plus de 57,844 milliards de FCFA dans les caisses de l’Etat à la fin septembre. Suivront ensuite les zones Sud II (9,515 milliards de FCFA pour une valeur absolue de 12,48%) et Littoral II (6,515 milliards de FCFA pour un pourcentage de 8,55%).

Lire aussi : Une nouvelle réglementation de dédouanement de véhicules entre en vigueur

Les autres apports attendus proviennent du Sud-Ouest (513.8 millions de FCFA dont la zone hors Sonara 488.1 millions de FCFA) ; Nord (509.900 millions de FCFA) ; l’Extrême-Nord (398.8 millions de FCFA) ; Centre (506.9 milliards de FCFA) ; Sud I (156.1 millions de FCFA) ; Adamaoua (138 millions de FCFA) ; Est (89.2 millions de FCFA) ; Ouest (6 millions de FCFA) et le Nord-Ouest (2.8 millions de FCFA).

Au mois d’août, l’administration douanière a atteint ses objectifs grâce aux performances réalisées par le Littoral I et le Littoral II. Ces deux secteurs de la douane se sont illustrés en réalisant respectivement 52.900 milliards de FCFA et 5.814 milliards de FCFA de recettes budgétaires.

Lire aussi : Douanes: un faux directeur général recruit au nom d’Edwin Fongond Nuvaga

A l’observation générale, les troubles occasionnés depuis le début de l’année par la crise sanitaire liée au coronavirus n’auront pas eu de réel impact sur les activités de la douane camerounaise qui a continué d’enregistrer de bons résultats dans ses différents démembrements. C’est le cas de la région du Nord qui a mobilisé 1,215 milliard de FCFA sur le 1,1 milliard de FCFA attendu au premier trimestre. L’Adamaoua pour sa part a mobilisé 524 millions de FCFA et des recettes hors budget de 91 millions de FCFA pour des prévisions de 410 millions de FCFA au premier trimestre et 417 millions de FCFA au deuxième semestre de l’exercice en cours.

A la fin de l’exercice 2020, les recouvrements douaniers attendus sont de l’ordre de 905 milliards de FCFA. Ils sont évalués à 925 milliards de FCFA en 2021 et 955 milliards de FCFA en 2022. C’est une courbe ascendante que tracent les recettes de la DGD depuis 11 ans. Elles sont passées de 401,3 milliards en 2007 à 925 milliards en 2018. En 2017, les revenus du secteur se chiffraient à 971,7 milliards de FCFA, soit une réalisation de 103,2% par rapport à l’objectif de 850 milliards de FCFA initialement fixés par la loi de finances 2019. 

Lire aussi : Douanes camerounaises : le FMI exige des recettes de 850 milliards en 2019

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer