Conjoncture

Concours administratifs : un autre réseau de fraude démantelé

Ils sont au total six suspects, accusés d’avoir introduit une fausse liste des résultats du test de sélection des instituteurs de l’enseignement maternel et primaire lancé par le ministère de l’éducation de base.

Le ministère de la Fonction publique et de la réforme administrative vient de mettre la main sur six présumés coupables de fraude. Ils sont accusés d’avoir introduit 74 noms de Camerounais sur la liste des résultats définitifs du test de sélection de 1000 instituteurs de l’enseignement maternel et primaire lancé par le ministère de l’éducation de base en 2018.

En effet, l’affaire éclate le 25 juillet dernier lorsqu’une supposée admise s’est présentée dans les locaux du ministère pour prendre service. D’après le ministre Joseph Le, « après vérification, son nom ne figurait pas sur la liste officielle ». Ayant pris soin de ramener puis présenter le bordereau des résultats sur lequel était inscrit son nom, l’on s’est alors rendu compte qu’il s’agissait d’un faux document et que 73 autres noms y avaient été introduits frauduleusement.

Une situation qui a conduit à l’ouverture d’une enquête plus profonde au commissariat central n°1 d Yaoundé sous la supervision du délégué général à la Sureté national (Dgsn), ayant abouti à l’interpellation de six personnes.

D’après le ministre, « il se pourrait qu’il y’ait des complicités dans les rangs du ministère » qui marchandent l’admission aux concours administratifs. Et au terme de l’enquête, ceux-là seront sévèrement punis tant sur le plan administratif que pénal. Car «aucun service n’est monnayé et ne doit l’être au ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative. A fortiori, les concours administratifs », a-t-il tenu à préciser.

Pour rappel, dans un communiqué signé le 16 juillet dernier, Joseph Le sanctionnait déjà 18 étudiants reconnus coupables de fraude au concours d’entrée en première année master professionnel en Démographie, à l’institut de formation et de recherche démographiques (Iford) de Yaoundé, session 2019.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!