Politiques Publiques

200 millions FCFA pour soutenir la construction d’une usine de transformation de bois à Lomié

Le crédit du gouvernement camerounais est destiné à l’appui de la mise en œuvre du Complexe industriel intégré de transformation des bois à Lomié, commune située dans la région de l'Est, département du Haut-Nyong.

Le gouvernement camerounais, à travers le ministère des Mines et l’Industrie et du développement technologique (Minmidt), annonce avoir débloqué 200 millions de FCFA dans le cadre de la mise en œuvre du Complexe industriel intégré de transformation des bois à Lomié (Ciblo). Ces ressources ont servi au financement des travaux d’aménagement de la voie d’accès au site, des études de faisabilité, et à l’accord de financement au programme en charge de l’assistance au développement de la boucle du minière Dja.

Ce projet sur lequel s’est penché le 09 mai 2019 Gabriel Dodo Ndoké, Minmidt, lors d’une visite à Lomié,  commune située dans la région de l’Est, département du Haut-Nyong, a pour objectif de bâtir un jour un Complexe industriel de transformation des bois de Lomié. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’opérationnalisation du pilier forêt-bois, prévu dans le plan directeur d’industrialisation du gouvernement.

Selon Gérard Lomié, maire de la commune bénéficiaire du Ciblo, il est question à travers le Ciblo de mettre en place un hub industriel de transformation de l’importante ressource ligneuse disponible dans les régions de l’Est et Sud du pays. « À travers l’achat d’importantes quantités de bois en grume ou en bois débités, le projet pourra entraîner les effets suivants : une rentabilisation optimale des actifs des propriétaires des forêts communales et communautaires ; une mise en place d’une dynamique de développement social qui va optimiser les rendements de ces actifs au bénéfice des communautés », se réjouit Gérard Lomié.

Par ailleurs, ajoute l’autorité locale, le Ciblo va permettre apporter une masse monétaire comprise entre 8 et 10 milliards de FCFA annuellement en termes d’achats de bois. Il doit créer environ 800 emplois directs et 2500 emplois indirects pour une masse salariale d’environ 4 milliards de FCFA. Le Complexe industriel de Lomié cible 152 forêts communautaires et deux forêts communales recensées dans un rayon d’environ 250 km à l’Est et au Sud du Cameroun.

Cet ambitieux projet qui souhaite attirer des investisseurs de choix, dans le cadre du Partenariat public-privé, est soutenu par le gouvernement à travers le Minmidt, le Mintp, le Minée, le Minddevel,le Minepat, le Minepded, le Minfof, le Minfi et le Mindcaf.

Pour les porteurs du projet Ciblo, le défi actuel est de quitter la période des discours effectués aux actions concrètes sur le terrain. À l’instar de nombreuses infrastructures annoncés mais jamais réalisés, les acteurs et les bénéficiaires du Ciblo craignent que le projet ne prenne jamais corps comme le Complexe agro-industriel sucrier de Batouri, porté par le consortium Justin Sugar Mils.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!