A la UnePolitiques Publiques

Le Cameroun table sur un taux de croissance de 4,2% en 2019

Les perspectives de l’économie camerounaise «restent positives» avec un taux de croissance projeté à 4,2% en 2019 et 4,5% en 2020, pronostique le président Paul Biya dans une circulaire au gouvernement relative à la préparation du budget de l’État pour l’année à venir.

En même temps que le secteur pétrolier devrait renouer avec la croissance, l’inflation restera maîtrisée en dépit des pressions à la hausse des prix des produits alimentaires, les crises sociopolitiques et sécuritaires. Le prochain budget de l’État camerounais sera ainsi élaboré sur la base d’un taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) réel de 4,5%, un taux d’inflation inférieur à 3%, un déficit budgétaire global dons compris de 1,5% du Pib, et un déficit du compte courant transferts publics inclus de 3,3% du PIB.


>> Lire aussi – Cemac : les prévisions de croissance pour 2019 revues à la baisse


Les objectifs budgétaires de 2020 viseront l’élargissement de l’assiette fiscale par la rationalisation et la maîtrise des régimes fiscaux incitatifs, la sécurisation des recettes, la lutte contre la fraude fiscale et l’évasion fiscale internationale, l’amélioration de l’environnement fiscal et des affaires, ainsi que la promotion du civisme et de la justice fiscale. Au plan de la gouvernance, Paul Biya prescrit au gouvernement la réduction du train de vie de l’État, la mobilisation des recettes non pétrolières, l’amélioration de la planification et la transparence budgétaire, l’amélioration substantielle de la qualité de la dépense publique ainsi que le renforcement du recouvrement des recettes budgétaires.


>> Lire aussi – Performance : la croissance de 4,5% pour le Cameroun au 4e trimestre 2018


De même, 2020 sera marqué par l’intensification de la lutte contre la corruption et les atteintes à la fortune publique, la poursuite de l’assainissement du fichier solde de l’État, l’accélération de la mise en œuvre du système d’évaluation des performances des agents publics, l’amélioration de la transparence budgétaire, la réduction des délais de paiement, l’amélioration du climat des affaires, entre autres. Le budget 2019 du Cameroun, initialement arrêté en recettes et en dépenses à 4850,5 milliards FCfa, a été porté à 5212 milliards FCfa en juin, avec pour souci de s’arrimer au nouveau cadre macroéconomique et budgétaire, mais aussi de prendre en compte les recommandations du Fonds monétaire international (Fmi) avec lequel le pays est sous-programme triennal de réformes appuyé par la facilité élargie de crédit (Fec).

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!