Politiques Publiques

Premier dialogue économique Cameroun-UE : l’optimisation de la croissance au centre des échanges

La concertation qui s’est tenue hier entre les deux partenaires présente le commerce et l’implication du secteur privé comme moteur du développement économique du Cameroun.

Partenaires économiques de longue date, le Cameroun et l’Union européenne ont tenu leur tout premier dialogue économique structuré le 25 juin dernier à Yaoundé. Au menu des échanges, les questions de l’optimisation de la croissance et du développement via le commerce et le secteur privé.

En effet, dans le cadre d’une nouvelle Alliance Afrique-Europe pour des emplois et des investissements durables, les deux partenaires se sont accordés sur une coopération post 2020 beaucoup plus basée sur le commerce et une meilleure implication du secteur privé dans les activités économiques, pour stimuler la création de richesses et d’emplois : « Il est important que notre relation évolue davantage vers un partenariat économique basé sur le commerce, l’investissement et la croissance…Aujourd’hui, nous avons des instruments nouveaux qui se sont mobilisés, par exemple, le fonds européen d’investissement qui fonctionne à travers ce que nous appelons ‘’blending’’ qui veut dire mixage prêt-don, et le fonds de garantie qui peuvent faciliter l’investissement des opérateurs privés », a indiqué Hans Peter Schadek, Ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne(UE) au Cameroun.

Pour cela donc, il faudrait des conditions-cadres qui encadrent l’activité du secteur privé au Cameroun, car « ce secteur ne peut évoluer que si les conditions pour investir sont favorables », va-t-il ajouté. Au rang de ces conditions, une revue des politiques fiscales et des services économiques de bases. À ce sujet, Christophe Ekeng, président de la chambre du commerce, a émis le vœu de voir l’UE coopérer de plein pied avec le secteur privée en affectant par exemple entre 10 et 30% des fonds qui sont alloués à l’Etat pour soutenir l’émergence au secteur privé, car ils sont le « moteur de l’emploi ».

Rappelons qu’à ce jour le volume de la coopération entre le Cameroun et l’Europe est estimé à plus de 2,5 milliards d’euros, soit 1639, 8 milliards environ. Pour ce nouveau paradigme, l’UE va déployer 68 milliards d’euros (plus de 4400 milliards de fcfa) pour ses pays partenaires de la périphérie sud.

 

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!