Conjoncture

Le port de Douala recrute 87 personnels pour renforcer ses capacités de dragage

L’embauchage de personnel marin et non marin rentre dans le processus d’autonomisation du dragage du chenal d’accès au port, des plans d’eau, des darses et des pieds de quais.

Quelques jours après avoir lancé le recrutement d’un directeur et son adjoint à la tête de la Régie déléguée du port de Douala-Bonabéri, les responsables de cette infrastructure portuaire viennent de lancer celui de 87 personnels. Selon le communiqué de Cyrus Ngo’o, directeur général du Port autonome de Douala (PAD), l’entreprise recherche 57 employés pour le personnel marin, et 30 comme personnel non marin, en vue d’assurer la gestion de la régie dans divers domaines.

Pour ce qui est du personnel marin, le PAD recherche 6 officiers, essentiellement titulaires de la marine marchande de 2e classe ; ou du brevet de capitaine de 1ère classe avec une expérience professionnelle d’au moins quatre ans et avoir passé au moins deux années de navigation en continu. Les 8 postes d’officier machine sont réservés aux Camerounais titulaires d’un brevet de chef de quart ou d’un brevet de chef mécanicien 1ère et 2e classe.  25 places sont ouvertes aux matelots de ponts et matelots de machine, quatre pour les électriciens et électrotechniciens, dix aux opérateurs tandis que quatre places sont prévues pour les hydrographes.

Ce recrutement sera complété par un enrôlement de personnel non marin constitué de huit personnes dans la section ingénierie, quatre personnes dans la section qualité-hygiène-sécurité-environnement. Tandis que l’administration offre 4 places, le même nombre que pour la section facturation et marketing. La comptabilité et les finances attendent un recrutement de six personnes, alors qu’il est prévu quatre places pour l’hôtellerie et la restauration.

Ce nouveau recrutement lancé par le PAD rentre dans le cadre du processus d’autonomisation du dragage du chenal d’accès au port, des darses et des pieds de quais, qui a poussé à la création de la Régie du dragage du port de Douala-Bonabéri. La structure a pour missions principales de réduire de manière drastique les coûts d’exploitation du port, mais aussi de rétablir le plein contrôle du PAD sur l’entretien du chenal, principale voie d’accès des biens de consommation et d’évacuation de la production nationale.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page