A la UneBusinessBusiness et Entreprises

54 marques de couches pour bébé de nouveau autorisées sur le marché camerounais

C’est 60 variétés de couches jetables qui avaient été frappées d’interdiction de vente depuis le 12 février 2019. La conformité et la non dangerosité de 54 d’entre elles ont été certifiées par les laboratoires agréés.

Certaines marques de couches jetables ont réapparu dans les marchés et les grandes surfaces du Cameroun. Sur les 60 marques mises à l’écart le 12 février 2019, c’est 54 au total qui ont progressivement vu la validité de leur sureté confirmée, ceci suite à des analyses menées par le Laboratoire national de contrôle de qualité du médicament et d’expertise (Lanacome). De ce fait, elles ont été autorisées à être vendues sur l’ensemble du territoire. Les six autres marques suspendues n’ont pas répondu aux exigences normatives exigées.

Aline Barbara Emvama-Amana, chef de la Brigarde de contrôle et de répression des fraudes au ministère du Commerce, dans un échange avec les médias, a fait savoir que depuis l’alerte lancée par l’Agence nationale de la sécurité sanitaire en France en 2019, « la commercialisation des couches jetables est désormais soumise à une autorisation préalable du ministère du Commerce uniquement, ceci contre des certificats de conformité qui sont progressivement délivrés aux marques ».

Sur le marché, la multiplicité des choix est observable à l’œil nu. Les prix sont diversifiés, à la portée de toutes les bourses. Elles coûtent à partir 100 FCFA l’unité. Sur les étals, les clients tergiversent face aux prix variant en fonction de la taille, du poids de l’enfant, en fonction de son lieu d’origine. Les paquets de couches jetables sur le marché vont de 1 000 FCFA à 20 000 FCFA. Dans les marchés et les rayons des magasins, les usagers se réjouissent du retour de toutes ces diverses marques de couches sur le marché. La probabilité de trouver des produits dangereux minime.

La cheffe de la brigade de contrôle et de répression des fraudes du Mincommerce relève qu’il est devenu impossible pour les importateurs de couches jetables de dédouaner leurs cargaisons s’ils ne présentent pas le l’agrément du Mincommerce autorisant la vente de son produit.

Elle se veut tout de même rassurante auprès des clients en précisant que la dernière opération de contrôle s’est tenue en Janvier dernier.

Related Articles

Back to top button
Close
Close