A la UneConjoncture

Corruption: Congelcam rejette en bloc les accusations de la Conac

L’entreprise leader dans les importations de poissons au Cameroun qualifie le dernier rapport de l’institution en charge de la lutte contre la corruption au Cameroun de simple affabulation.

Cela pourrait désormais s’appeler feuilleton Conac-Congelcam SA. Après la publication de son rapport 2017 sur l’état de la corruption au Cameroun, le 28 décembre 2018, rapport dans lequel Congelcam et son directeur général étaient épinglés. Dans ce rapport, la mission de vérification des faits de fraudes douanières et fiscales de la Commission Nationale Anti-corruption (Conac), affirmait avoir noté des transferts irréguliers de capitaux, des pratiques de corruption et de détournement de deniers publics à la société Congelcam SA. De ces faits, la Conac reprochait à Congelcam et son directeur général, de détournement de deniers publics à hauteur de plus de 32 milliards de FCFA. Des accusations démenties par Congelcam SA.


>> Lire aussi – Corruption: Congelcam et son directeur général sur le gril


Dans une récente sortie médiatique, Joseph Flavien Kankeu, le responsable du personnel de Congelcam rappelle que Congelcam SA est une entreprise à capitaux privés détenue par le sénateur Sylvestre Nguochinghé qui a commencé son aventure au marché Mvog-Mbi avec la vente du poisson congelé, ses bénéfices sont alors réintroduits dans l’achat des congélateurs. C’est ainsi que son fils crée Congelcam Sarl en 1994. Alors, étant une entreprise privée, l’on s’interroge à Congelcam comment une entreprise privée peut-elle être accusée de détournement des deniers publics comme le prétend la Conac. Ce, d’autant que Congelcam n’a jamais reçu une subvention de l’Etat du Cameroun. Egalement, Congelcam trouve non fondées les accusations de corruption portée contre son directeur général. Car explique-t-on, la Conac ne dit qui Congelcam a corrompu, où, comment et pourquoi. Pour Congelcam, c’est de la pure affabulation.


>> Lire aussi – Congelcam et Queen fish entretiennent le spectre de la pénurie


Sur l’accusation de blanchiment d’argent et de fraude fiscale et douanière, Congelcam rétorque qu’elle est la référence, l’exemple à suivre en matière de règlement des droits de douane. Joseph Flavien Kankeu rappelle que l’an dernier, Congelcam a été la meilleure entreprise du Cameroun en termes de timing  et de régularité dans le paiement de ses taxes de douanières. Elle a d’ailleurs reçu un trophée à cet effet, et cette année encore, affirme-t-il, Congelcam compte porter la palme d’or décernée par les douanes.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!