A la UneConjoncture

Crise anglophone: près de 600 000 enfants privés d’éducation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest

C’est le bilan que fait le Fonds des nations unies pour l’enfance (UNICEF) dans un rapport qu’il vient de publier sur la situation sécuritaire au Cameroun.

Dans un rapport récemment publié, l’Unicef dresse un bilan négatif de la crise anglophone sur le plan socio-économique. L’on apprend que depuis le début de la crise anglophone (depuis 3 ans déjà), des centaines de milliers d’enfants qui n’ont pas franchi le seuil des établissements scolaires : « Plus de 80% des écoles ont été fermées, touchant plus de 600 000 enfants », souligne le rapport.

Pour la même cause, le rapport indique que plus de 70 écoles ont été détruites ; et les enseignants et élèves de ces structures, victimes de violences physiques : « depuis 2018, plus de 300 élèves et enseignants ont été enlevés et relâchés après des expériences traumatisantes », a regretté Toby Fricker, le porte-parole de l’Unicef cité par le rapport, qui plaide par ailleurs pour une solution rapide et un encadrement sûr des enfants. Car « lorsque les enfants ne vont pas à l’école, ils courent un plus grand risque d’être recrutés par des groupes armés et sont plus susceptibles d’être exposés au mariage d’enfants, aux grossesses précoces, au traumatisme et à la détresse émotionnelle de longue durée que ces expériences entraînent ».

Rappelons que ce n’est pas la première sortie de l’Unicef sur la question. Depuis 2018, les nations unies et bien d’autres institutions internationales attirent l’attention des pouvoirs publics face à la situation humanitaire qui se détériore de jours en jours. Pour mémoire, à ce jour, l’on compte plus d’un million de personnes dans le besoin et près de 500 000 déplacés interne selon les estimations de l’ONG Internationale Crisis Group. Pour cette année, l’Unicef déclare avoir besoin de 20 millions de dollars, soit environ 11,5 milliards de Fcfa, pour répondre efficacement à l’urgence humanitaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!