Conjoncture
A la Une

Le Cameroun et la Belgique veulent intensifier leurs échanges commerciaux

C’est ce qui ressort de l’audience accordée au nouvel ambassadeur de Belgique au Cameroun Eric Jacquemin.

La coopération entre le Cameroun et le royaume de Belgique était le centre des échanges de l’audience de prise de contact accordée au nouvel ambassadeur de Belgique Eric Jacquemin, par le ministre camerounais de l’Economie, Alamine Ousmane Mey.

Une coopération qui date de plusieurs années et qui repose sur le financement de plusieurs projets de développement dans des domaines variés dont celui des infrastructures (ports, routes etc), et de l’approvisionnement en eau potable entre autres. Il convient de préciser que sur le volet de l’approvisionnement en eau potable, la Camerounaise des eaux (Camwater), a reçu une assistance de la Belfius banque de Belgique de 2009 à 2014 à près de 55,8 millions d’euros, soit 36,6 milliards de FCFA, correspondant à plus de 93% des fonds consacrés au financement du programme d’investissement de la Camwater.

Lire aussi : Exportations de bois : quand l’illégalité prend corps

« Nous souhaitons augmenter les investissements de art et d’autre et équilibrer les échanges entre nos deux pays » confie Eric Jacquemin au sortir de sa rencontre avec le Minepat. Ceci dans le but d’accompagner le pays dans son processus de transformation structurelle de son économie. Pour se faire, les priorités de coopération seront orientées vers l’élargissement de la panoplie d’entreprises belges en terre camerounaise, le relèvement du niveau d’échanges commerciaux et l’incitation de la diaspora camerounaise résident en Belgique à investir dans leur pays d’origine.  

 S’agissant de l’état actuel de la coopération entre la Belgique et le Cameroun, on peut l’observer tout d’abord sur les échanges commerciaux. Ces derniers sont chiffrés pour l’année 2019 à 284 milliards de FCFA dont 220 milliards de FCFA pour la balance commerciale et 64 milliards pour les biens et services.

Lire aussi : Report de la dette : le Club de Paris prend les devants au Cameroun

Par ailleurs, les exportations camerounaises en direction de la Belgique représentent 2,65% du total des exportations du pays. Entre 2015 et 2019 les principaux produits exportés étaient alors les huiles brutes de pétrole, du bois brut, du coton brut, du bois sciés, du caoutchouc brut, de la banane, de l’aluminium, des ouvrages en fer sciés ou en acier, du cacao brut en fèves, des sacs et sachets en polymères de l’éthylène, du café et des légumes.

Du côté des exportations de la Belgique en direction du Cameroun, les principaux produits sont :  le matériel de transport, matières textiles et ouvrages en ces matières, machines et équipements mécaniques, électriques et électroniques, des produits des industries chimiques et produits pharmaceutiques, produits alimentaires, boissons et tabacs et enfin les produits minéraux. Dans la note du commerce extérieure de 2019 publiée par l’Institut national de la statistique, l’on note que les importations en provenance de le Belgique occupent  5,7% des parts des importations.

Lire aussi : Le Cameroun a exporté vers les USA pour 129,48 milliards de FCFA en 2018

Pour le royaume de Belgique, il a importé du Cameroun a raison de 64.15 millions d’euros, soit 42,07 milliards de FCFA, ce qui représente une hausse de 7% par rapport à 2018. Les importations de bois et liège et ouvrages en ces matières ayant augmenté de 10.2%.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page