A la UneConjoncture

Climat des affaires : le Cameroun mal classé pour l’accès des entreprises à l’électricité

Selon le classement Doing Business 2019 de la Banque mondiale, le pays occupe le 20e rang africain et 129e au niveau mondial dans ce domaine.

C’est un des indicateurs importants dans la facilité à faire les affaires dans un pays. Mais il n’est pour autant pas aisé pour une nouvelle entreprise installée au Cameroun d’avoir à accès à l’électricité. Le raccordement à l’électricité fait ainsi partir des 11 domaines que mesure l’indice Doing Business, indice publié régulièrement depuis 2003, et qui classe 190 pays dans le monde par rapport à la facilité de faire des affaires à l’intérieur de leurs frontières. Et, selon l’édition 2019 de l’indice Doing Business du Groupe de la Banque mondiale, publié le 31 octobre dernier, le Cameroun occupe le 20e rang en Afrique (sur 54 pays) et le 129e mondial (sur 190 économies) en matière de réglementations prises pour faciliter l’accès des nouvelles entreprises au réseau d’électricité. Comparé à la moyenne de l’Afrique subsaharienne (112 jours et 5,2 procédures pour le raccordement au réseau), la Banque mondiale estime qu’il faut en moyenne 64 jours et 04 procédures au Cameroun.


>> Lire aussi – pourquoi le Cameroun régresse dans le classement


Dans les économies à revenu élevé de l’OCDE, la moyenne est de 77,2 jours et 4,5 procédures. Les meilleures pratiques recommandées dans ce domaine par le Groupe de la Banque mondiale se situent cependant autour de 18 jours et 03 procédures. Aux Emirats Arabes Unis, qui font office d’exemple dans ce domaine dans le monde (1er sur les 190 économies du Doing Business), le raccordement à l’électricité nécessite seulement 10 jours et 2 procédures. A Maurice (34e au niveau mondial et 1er en Afrique), il faut en moyenne à une nouvelle entreprise 81 jours et 03 procédures pour obtenir le raccordement au réseau électrique. Selon le classement Doing Business 2019, une entreprise au Cameroun doit débourser 1 552,5% du revenu par habitant en moyenne pour un raccordement au réseau, contre une moyenne de 3456,5% du revenu par habitant dans l’ensemble de l’Afrique subsaharienne, 64,2% dans les économies à revenu élevé de l’OCDE et 0% du revenu par habitant dans les meilleures pratiques recommandées par le rapport.

Tous les indicateurs confondus, le Cameroun occupe le 166e rang (sur 190 économies) dans le rapport Doing Business 2019, soit trois places en moins par rapport au classement de l’édition 2018 qui lui attribuait le 163e rang.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!