A la UneBusiness

Socaver prospecte de nouveaux clients en Afrique centrale et de l’Ouest

Avec en ligne de mire, les brasseurs Bralico au Congo et Brassivoire en Côte d’Ivoire. La filiale du Groupe Société Anonyme des Brasseries du Cameroun (SABC), la Société camerounaise de verrerie (Socaver) compte ainsi commercialiser sa production envisagée à 36 000 tonnes de verre en 2020.

Le Groupe Société Anonyme des Brasseries du Cameroun (SABC) confirme son ambition expansionniste internationale. Sa filiale, la Société camerounaise de verrerie (Socaver) qui importe déjà sa production vers le Tchad, la République centrafricaine, le Gabon, la Guinée Équatoriale et le Congo Brazzaville, en Afrique centrale, mais également en Côte  d’ivoire, au Sénégal, au Burkina-Faso,  au Mali, au Niger et à la Guinée Conakry, en Afrique de l’Ouest, vient de prospecter chez les brasseurs Bralico au Congo, mais aussi  Brassivoire en Côte d’Ivoire. La filiale du groupe SABC informe à cet effet qu’elle a entrepris des visites clients chez ces brasseurs, afin  d’évaluer leur degré de satisfaction d’une part, et recueillir leurs besoins en bouteilles, casiers et PET d’autre part. Dans les commandes en perspective, la Socaver déclare qu’elle pourrait livrer des bouteilles de 65 cl à 50 cl aux Brasseries du Congo (Groupe Heineken), mais également aux brasseurs « Bralico » au Congo et « Brassivoire » en Côte-d’Ivoire. « Cette reconquête nationale et internationale a permis de remplir le carnet des commandes 2019. L’équipe commerciale travaille déjà pour vendre les 36 000 tonnes qui seront produites en 2020 », se félicite la Socaver.


>> Lire aussi – Industrie : la Socaver revoit ses ambitions à la hausse


Sur le plan national, la filiale de la SABC révèle qu’elle a d’ores et déjà obtenu localement le retour de certains clients à l’instar de Guinness Cameroon SA et Union camerounaise des brasseries (). Ces derniers ne s’étaient plus approvisionnés en bouteilles auprès de la Socaver depuis 10 ans. En outre, la société de verrerie révèle qu’elle travaille actuellement avec le brasseur BVS pour le développement de nouveaux produits et est en pourparlers avec Sofavinc. Cette offensive commerciale de la Socaver n’est que le résultat des bonnes performances enregistrées ces dernières années par cette filière du Groupe SABC. En effet, cette structure a affiché un bénéfice net de 97,2 millions de FCFA en 2018. Au cours de cet exercice, la Socaver avait indiqué que la production avait été boostée grâce à la mise en fonctionnement des fours n° 1 (qui a fonctionné jusqu’au 7 mai 2018) et le n° 2 qui a atteint 36 700 tonnes de verre contre 34 000 tonnes prévues au budget et 49 800 tonnes produites en 2017.

Ce volume a été réalisé avec un taux moyen de groisil (débris de verre pulvérisés utilisés dans la fabrication des verres communs) de 72,71 % et un rendement de 90,95 %. Toujours au cours de l’exercice 2018, la Socaver a déclaré avoir produit 538 000 casiers contre une prévision de 1 273 000 casiers. En 2017, la production était de 1 842 000 casiers. « L’activité casiers en 2018 a été particulièrement impactée par l’export qui a chuté, au final, de 82 % par rapport à 2017 (-  460 000 unités) », indiquait la filiale de la SABC. La Socaver est la seule verrerie d’Afrique centrale. Créée le 28 juin  1966 à Douala, Socaver est  spécialisée dans la fabrication du verre  creux et produit annuellement 55 000  tonnes de verre fondu.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!