A la UneBusiness

Camair-co ouvre de nouveau sa ligne de Bangui

La compagnie aérienne nationale va desservir la capitale centrafricaine deux fois par semaine, à partir de 260 855 FCFA.

Dans le cadre de la reprise de ses vols régionaux, la compagnie aérienne publique camerounaise, Camair-Co, a relancé le 18 juillet 2019, la desserte de Bangui. Selon le programme de la compagnie, la capitale centrafricaine sera desservie par deux vols hebdomadaires, au départ de Yaoundé et Douala, les deux principales villes du Cameroun. La relance de la ligne Douala-Bangui et Yaoundé-Bangui par Camair-Co survient deux jours seulement après la reprise des vols de cette compagnie aérienne vers Libreville. En effet, la capitale gabonaise accueille de nouveau les vols de Camair-Co depuis le 16 juillet dernier. Pour assurer ces différents vols régionaux, Camair-Co vient de prendre en location un Embraer ERJ-145LR . Cet aéronef vient pallier le déficit d’appareils qu’enregistre la compagnie publique camerounaise depuis le début de l’année 2019. Depuis le 1er juin dernier, la compagnie camerounaise a également acquis un nouvel appareil du type Embraer ERJ-145LR de 50 places, de fabrication brésilienne. Cette acquisition a accru l’offre de sièges disponibles à la vente.


>> Lire aussi – Camair-Co réceptionne un nouvel avion de type Boeing 737-500


Nominé à la tête de Camair-Co, le 27 mai 2019, Louis Georges Njipendi Kouotou revendique, depuis le 1er juin, un bilan de 110 vols opérés sur la partie septentrionale du Cameroun. Mais le défi de la régularité des vols reste à relever. La compagnie, qui disposait jusqu’ici d’une flotte de six avions, s’est retrouvée avec un seul appareil fonctionnel du fait du manque de ressources financières pour assurer la maintenance. D’autre part, l’un des prochains défis du nouveau dirigeant de Camair-co nommé par le président de la République est de renouer les vols régionaux interrompus le 26 avril 2019, faute d’avions. Mais aussi, reprendre les déplacements internationaux, notamment la ligne de Paris, et ce, avant la fin de l’année 2019.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!