A la UneBusiness

Agroalimentaire : léger recul du chiffre d’affaires de la Safacam en 2018

Au premier trimestre 2018, il baisse de 8 810 à 7 888 millions de FCFA en raison de la chute des cours de caoutchouc sur le marché international.

La Société africaine forestière et agricole du Cameroun (Safacam) paie donc le prix de décote des cours du caoutchouc sur le marché international. Le prix de vente moyen de cette matière première est partie de 1 069 FCFA à 762 FCFA à fin juin 2018. La conséquence directe de cette situation est le recul du chiffre d’affaires de cette entreprise pendant cette période. Il est en effet parti de 8 810 à 7 888 millions de FCFA. L’activité, précise-t-on, s’est soldée par un résultat des activités ordinaires de 1 079 millions de FCFA contre 2 655 millions de FCFA, au terme du premier semestre 2017, soit une diminution de 59%. Les choses ne s’annoncent pas du tout bonnes pour cette entreprise. Car, signale-t-on, le second semestre 2018 devrait être plus difficile que le premier.

Ce, notamment du fait que sur le marché de l’huile de palme, la baisse habituelle de la productivité en fin d’année ne permet pas d’envisager une activité  aussi soutenue qu’au cours du premier semestre. Egalement, une incertitude demeure sur l’évolution des prix internationaux qui continuent à suivre une tendance baissière. En rappel, la Safacam, la filiale camerounaise de la Société financière des caoutchoucs (Socfin), avait enregistré un résultat net de 1,8 milliard de FCFA en 2015, selon des résultats rendus publics à la bourse de Douala. Soit un léger recul par rapport aux 2,8 millions d’euros de bénéfice atteints au 31 décembre 2014. La Safacam, ancienne filiale du groupe Bolloré, lui-même actionnaire minoritaire de la Socfin, avait alors réalisé un chiffre d’affaires d’environ 11,5 milliards de F CFA.

Cette légère baisse était moins forte que prévue par certains analystes. Le cabinet Financia Capital tablait sur un résultat net de 1,3 milliard FCFA à cause de la baisse des cours du caoutchouc et de l’huile de palme, ses deux principaux marchés. La Safacam S.A. est une société de droit camerounais détenue à 68,93 % par la Société anonyme forestière agricole (SAFA), elle est domiciliée en France. Fin août 2014,  le Groupe Bolloré a cédé à la Socfin la société SAFA, contre 9 % des actions de Socfinaf S.A., une autre entité juridique qui possède des participations dans des sociétés d’Afrique tropicale actives dans le secteur du caoutchouc et de l’huile de palme.

 

 

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!