Conjoncture
A la Une

Les agriculteurs du Moungo et du Nkam reçoivent 144 millions

La dotation accordée par le Programme de consolidation et de pérennisation du conseil agropastoral (PCP-Acefa), a été remis à 26 organisations de producteurs de ces départements de la région du Littoral. L’objectif de cette dernière étant d’accroître la production.

Le 6 août 2020, 26 organisations de producteurs des départements du Moungo et du Nkam dans la région du Littoral recevaient 144 millions de FCFA du Programme de consolidation et de pérennisation du conseil agropastoral (PCP-Acefa). L’enveloppe globale était repartie tel que suit : des chèques allant entre 500 000 et 6 millions de FCFA, pour des projets de groupements de producteurs ; et ceux situés entre 5 à 30 millions de FCFA pour les producteurs des organisations professionnelles agropastorales.

Placé sous la tutelle du ministère des Pêches et des Industries animales (Minepia) et celui de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), le programme vise à soutenir la promotion de l’entreprenariat agricole et d’augmenter la production de ces bénéficiaires qui ont présenté des projets explicites et pertinents avec des résultats économiques probants.

Le Programme de consolidation et de pérennisation du conseil agropastoral (PCP-Acefa), intervient en continuité du Programme ACEFA, qui poursuit trois objectifs que sont l’amélioration des revenus des exploitations familiales par la consolidation et l’amélioration du dispositif public de conseil agropastoral, la modernisation de l’appareil de production constitué d’équipements, bâtiments et infrastructures par le financement de projets d’investissements des organisations de producteurs,  et l’institutionnalisation du dispositif de conseil agropastoral par la création d’une agence cogéré par la profession et l’Etat.

Lire aussi :  Agropastoral : 190 000 millions FCFA pour appuyer 26 organisations paysannes

A ce jour, le programme PCP-Acefa, s’est déjà déployé à travers trois phases que sont la phase pilote qui tenue entre 2008-2012 avec un financement de 14,16 milliards sur Contrat de développement et de désendettement (C2D) couvrant les régions du Nord, l’Adamaoua, le Sud, le Sud-Ouest et l’Ouest ; la phase d’extension entre 2013 à mi 2017, pour un financement de 60,2 milliards dont 3 milliards sur C2D, 17,7 milliards sous prêt AFD et 4,5 milliards de l’Etat. Ici 1 727 projets des groupements de producteurs ont été financés pour 6,6 milliards et 28 projets des organisations de producteurs agropastorales financés pour un montant de 510 millions de FCFA et une couverture des 10 régions et 58 départements du pays.

Enfin la phase 3 actuellement en cours, qui est celle de consolidation et de pérennisation, a été entamée depuis mi-2017 et s’achèvera en 2022. Son financement s’effectue sur C2D de 62,3 milliards, avec une couverture nationale. Au terme de cette phase 3, il est envisagé la  création de l’agence de conseil agricole, financée sur des taxes parafiscales, l’Etat à travers le salaire des fonctionnaires et les bailleurs de fonds.

Lire aussi : Agriculture : le gouvernement veut booster les cultures vivrières à cycle court

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer