Visages de la semaine

Audrey Chicot: une entrepreneuse intégrée dans la lutte pour l’intégration massive des femmes dans la société

Avec son entreprise MSMI (Multi Services et Matériel Industriel) spécialisée dans la fabrication mécanique et classée ‘’stratégique pour l’industrialisation’’ par l’Etat camerounais, elle est engagée dans la lutte pour l’intégration des femmes dans les métiers de l’industrie et plus précisément la fabrication mécanique et la maintenance, la promotion d’un système de mentoring afin de soutenir les jeunes start-ups et le transfert de technologie. Sur un effectif de soixante-dix (70) salariés et dans un domaine réservé qu’aux hommes, elle a déjà embauché huit (08) femmes et envisage plus encore, afin que celles-ci s’arriment aux nouvelles impulsions tel que décrié dans le thème de la journée internationale de la femme de cette année, et qu’elles poursuivent son objectif qui est de faire du Cameroun un pays industrialisé à l’horizon 2035 avec un maximum de femmes dans le domaine. C’est dans cette optique qu’elle a créé l’Association interprofessionnelle de la fabrication et de la maintenance industrielle du Cameroun dont elle est la présidente aujourd’hui.

Titulaire d’un baccalauréat G2 Comptabilité obtenu en république centrafricaine, elle rentre au Cameroun et commence ses projets de création d’entreprise tout en exerçant en tant que commerciale à COMARAN, une entreprise spécialisée dans la fourniture industrielle. Née Ngo Yetna, elle rencontrera Fabien Chicot (son mari), fils d’entrepreneur industriel, lors d’une de ses tournées, améliorera ses performances en la matière et intègrera ainsi l’entreprise familiale de celui-ci.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!